Son temps d’écran a triplé depuis qu’elle a accepté les notifications concernant son temps d’écran

“En voyant que je passais 4h56 par jour sur mon téléphone, j’ai commencé à scroller pour trouver des solutions à cette addiction. Mais chaque site me recommandait de nouveaux liens et des vidéos à regarder pour passer moins de temps dessus. … Résultat la semaine suivante Apple me disait que mon temps d’écran avait augmenté de 200%” explique-telle.

Face à cette augmentation alarmante de temps d’écran, le téléphone de Juliette a commencé à envoyer des notifications de plus en plus fréquentes pour lui rappeler de prendre le temps de déconnecter de son téléphone régulièrement. “Il y a pas longtemps j’ai réussi à le laisser une heure dans le tiroir de ma commode et il a commencé à m’envoyer des messages pour me féliciter d’avoir diminué mon temps d’écran… Du coup j’ai posté une capture d’écran sur Instagram et j’ai scrollé 3 heures ensuite pour compter les likes…”

Aux grands maux, les grands moyens, Juliette a acheté le best-seller “La civilisation du poisson rouge” pour ne plus être esclave de son smartphone. “J’ai pas réussi à me concentrer, j’ai lâché au bout de deux pages, c’est super rasoir comme bouquin” nous confie-t-elle avant de sortir son téléphone pour écrire une critique sur Babelio. 

Image par StockSnap de Pixabay 

L’article Son temps d’écran a triplé depuis qu’elle a accepté les notifications concernant son temps d’écran est apparu en premier sur Le Gorafi.fr Gorafi News Network.

Read on source website...

Author: LeGorafi.fr

Entre The Onion et Le Figaro, votre meilleure source d’information de la journée. Le Gorafi est né après un conflit d’intérêts avec les créateurs du Figaro en 1826. Jean-René Buissière, journaliste dyslexique, tente alors de créer son propre journal, transformant Le Figaro en Le Garofi. Mais, dyslexique, il écrit « Gorafi ». La faute est restée et est entrée dans l’Histoire. Le Gorafi se veut impartial et irréprochable. Tous les articles relatés ici sont faux (jusqu’à preuve du contraire) et rédigés dans un but humoristique. L’utilisation de noms de personnalités ou d’entreprises est ici à but purement satirique. All items here are recounted fake (until proven otherwise) and written in a humorous purpose. The use of names of persons or companies is purely satirical here.