Crise politique en Tunisie : Le nouveau gouvernement fixe ses priorités

Le Président Kaïs Saïed est parvenu en moins de trois mois à changer, de fait, le régime politique en Tunisie, en dotant le pays d’un nouveau gouvernement «de crise», né de l’interprétation «forcée» de l’article 80 de la Constitution, parlant de «péril imminent».
Le gouvernement de Najla Bouden n’a de compte à rendre qu’au président de la République et applique son programme. Une première en Tunisie post-14 janvier 2011. Lors de la présentation du gouvernement, Kais Saïed a montré, aux médias, des scènes de violence à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), pour justifier sa décision de le geler à partir du 25 juillet dernier.
Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier
 
 
L’article Crise politique en Tunisie : Le nouveau gouvernement fixe ses priorités est apparu en premier sur El Watan.

Read on source website...

Author: ElWatan.com

Le quotidien El Watan a été lancé le 8 octobre 1990, dans le sillage des réformes politiques, par vingt journalistes regroupés dans la SPA El Watan. Premier journal indépendant du matin, d’expression française, à être édité en Algérie, il a basé sa ligne éditoriale sur un traitement objectif de l’information, en développant des analyses pertinentes, une vérification rigoureuse des informations publiées et un souci constant d’ouverture à l’ensemble des sensibilités politiques du pays, notamment celle de l’opposition démocratique.