Covid-19 : le préfet des Pyrénées-Atlantiques saisit la justice après la rencontre Biarritz-Bayonne

Après la rencontre de rugby qui opposait le 12 juin les deux clubs voisins, le Biarritz Olympique et l’Aviron Bayonnais, lors d’un match d’accession en Top 14 dans le stade Aguiléra à Biarritz, le préfet des Pyrénées-Atlantiques Eric Spitz a annoncé saisir le procureur de la République pour non-respect des règles sanitaires lors de ce match.
Dans un communiqué diffusé sur Twitter après l’évènement, le préfet liste tous les manquements observés lors de cette rencontre sportive. Selon ce communiqué «la jauge du stade Aguiléra fixée à 5 000 personnes […] a été manifestement dépassée», ce qui va à l’encontre des mesures générales prises dans le cadre de la sortie de crise sanitaire.
[#BOAB] Le @Prefet64 condamne fermement les manquements aux règles sanitaires lors du derby entre le #BiarritzOlympique et #AvironBayonnais. Il a saisi le procureur de la République au titre de l’article 40 du code de procédure pénale. En savoir + 👇 pic.twitter.com/hsSZUgvHRT— Préfet des Pyrénées-Atlantiques (@Prefet64) June 12, 2021
Le représentant de l’Etat indique aussi que la police nationale a constaté «la vente d’alcool à emporter au sein du stade» et que «les contrôles du pass sanitaire n’ont pas été systématiquement réalisés» par le club, notamment à la fin des entrées dans le stade. Enfin le préfet regrette l’«envahissement du terrain, qui plus est, sans aucun respect des gestes barrières», après la victoire du club de Biarritz. 
La folie s’est emparée des supporteurs du Biarritz Olympique qui font la fête sur la pelouse d’Aguiléra #BOAB#BOPBAB#FBsport#derbybasquepic.twitter.com/ATqlnA1g8u— France Bleu Pays Basque (@Bleu_Basque) June 12, 2021
En raison de ces manquements aux règles sanitaires, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a indiqué qu’il avait saisi le procureur de la République au titre de l’article 40 du code de procédure pénale et qu’il étudiait les sanctions administratives susceptibles d’être prises.
De potentielles sanctions administratives et financières pour le club de Biarritz
Interrogé sur France Info, le préfet pointe du doigt la responsabilité du Biarritz Olympique qui hébergeait cette rencontre. «Je ne félicite pas les dirigeants du club, puisqu’il y avait eu trois réunions pour régler jusqu’aux plus infimes détails le déroulé du match. Et je constate au Pays Basque, où la parole a une certaine importance, que cette parole n’a pas été tenue sur différents points : le contrôle de jauge, l’absence de pass sanitaire pour certains spectateurs, le club qui a organisé une vente d’alcool à emporter dans les buvettes alors qu’il s’était engagé à ne pas le faire, et puis l’envahissement du stade [Aguiléra]», a-t-il indiqué.
Le préfet a d’ores et déjà prévenu qu’il pourrait y avoir un certain nombre de conséquences pour le club biarrot. «Il appartiendra à la Ligue de décider si des sanctions sportives seront prises», a-t-il indiqué, rappelant qu’il pouvait y avoir «des sanctions administratives puisque ce club, comme beaucoup d’autres clubs professionnels, a bénéficié d’importantes aides de l’Etat, puisque c’est un établissement recevant du public». Le procureur de la République est saisi de l’affaire et pourra décider ou non d’ouvrir une enquête sur la base des éléments en sa disposition.
Dans les Pyrénées-Atlantiques, le taux d’incidence est de 61 ce 13 juin. «Lorsqu’on commet ce genre d’évènement et qu’on fait en quelque sorte du “grand n’importe quoi”, ce taux d’incidence risque d’exploser», a-t-il averti.

Read on source website...

Author: francais.RT.com

RT, anciennement Russia Today, est une chaîne de télévision d'information internationale en continu financée par l'État russe. Elle a été lancée le 10 décembre 2005 par l'agence de presse RIA Novosti, qui l'abrite dans ses locaux moscovites. Elle exploite des chaînes de télévision par câble et par satellite destinées à un public étranger en dehors des frontières de la Russie, et produit des contenus pour Internet.