programme du mois décolonial à Grenoble.

LE MOIS DÉCOLONIAL . Pour l’émancipation, l’écologie et la justice sociale à Grenoble du 10 au 30/06.
– LE PROGRAMME* –
(*) sous réserve de modifications
Jeudi 10 juin :
13h : FORMATION « Introduction aux systèmes de domination » avec Hassina Semah – à La MJC Parmentier 18h : TABLE RONDE « Humanitaire et protection de la nature : sommes-nous sortis d’une approche coloniale ? » avec Fiore Longo et Pierre Micheletti – à la Maison de l’Internationale 19h : FORMATION « Racisme et colonialité » avec Hassina Semah – à La MJC Parmentier
Vendredi 11 juin :
19h : FORMATION « Colonialité dans les milieux féministes » avec Hassina Semah– à La MJC Parmentier 19h : LECTURE MUSICALE « Diên Biên Phû » avec Marc Alexandre Oho Bambe dit Capitaine Alexandre, Albert Morisseau-Leroy, Calvin Yug – au Prunier Sauvage 21h : CONCERT Edgar Sekloka, chansons rap – au Prunier Sauvage
Samedi 12 juin :
17h : TABLE RONDE « Décolonisons les arts » avec Ari de B, Mélissa Andrianasolo (La Couleur de l’art) et Albert Morisseau-Leroy – au Prunier Sauvage 19h30 : CONFERENCE DANSANTE « Décoloniser le dancefloor » de et par Ari de B – au Prunier Sauvage 21h : EXPOésie Indépendance Days par le collectif « On A Slamé Sur La Lune » (poésie, slam, musique, arts visuels et numériques) Marc Alexandre Oho Bambe dit Capitaine Alexandre, Albert Morisseau-Leroy, Fred Ebami, Calvin Yug – au Prunier Sauvage
Lundi 14 juin :
19h : TABLE RONDE « Peuples en lutte » avec des femmes kurdes autrices de « Depuis la Révolution », la présidente de l’AFPS, Mohamed Sidati, Guillaume Delarue, animée par Patrick Farbiaz – à l’Office du Tourisme
Mardi 15 juin :
19h : TABLE RONDE « Ecologie décoloniale » avec Bernard Duterme, Thierry Amougou, Fatima Ouassak et Cannelle Fourdrinier, animée par Myllane Kebir – au campus de Grenoble
Mercredi 16 juin :
19h : TABLE RONDE « Féminisme décolonial pour le vivre ensemble » avec Fatima Ouassak, Nassira Hedjerassi, Manon Nabintou Mendy, animée par Jouda Bardi – à la Bobine
Jeudi 17 juin :
19h : PROJECTION « Décolonisons l’écologie » suivie d’un débat avec les réalisateur.rice.s Jérémy Boucain, Annabelle Aim, Cannelle Fourdrinier – à la Bobine
Dimanche 20 juin :
18h : SPECTACLE « Transfrontalier » performance dansée de et par Zora Snake, chorégraphe, danseur camerounais
Mardi 22 juin :
19h : TABLE RONDE « Puissance et empowerment des “racisé.e.s” » avec Pierre Jérémie Piolat, Jouda Bardi, Grace Ly et Rokhaya Diallo – Campus de Grenoble
Mercredi 23 juin :
19h : TABLE RONDE « Racisme systémique » avec Saïd Bouamama, Rokhaya Diallo, Grace Ly, animée par Nadia Kirat – Campus de Grenoble
Jeudi 24 juin : (lieu à définir)
19h : SPECTACLE Lenny M’Bunga, one man show 19h30 : CONFÉRENCE « Le panafricanisme contre la mondialisation de la pauvreté » avec Amzat Boukari-Yabara et Lenny M’Bunga, animée par Survie 22h : CONCERT de YN, duo de rap hybride français
Vendredi 25 juin : (lieu à définir)
19h : CONFÉRENCE « Françafrique : que fait encore la France en Afrique ? » de et par l’association Survie
Dimanche 27 juin : (lieu à définir)
18h : PROJECTION « Un seul héros, le peuple » de Mathieu Rigouste + DÉBAT avec le réalisateur
Lundi 28 juin :
19h : TABLE RONDE « Violences policières : héritage de la colonisation ? » avec Rachida Brahim, Taha Bouhafs et Mathieu Rigouste, animée par Juanita Peronet – Salle 150 21h30 : PROJECTION « Les coups de leurs privilèges » de Sabrina Chebbi – Salle 150
Mardi 29 juin :
18h30 : DOCUMENTAIRES SONORES de Modus Operandi « A-t-on le droit d’exprimer sa colère ? » – à la Maison des Associations 20h : PROJECTION « Ouvrir la Voix » d’Amandine Gay – à la Maison des Associations
Mercredi 30 juin :
19h : TABLE RONDE « Décolonisation des savoirs » avec Matthieu Renault, Herrick Mouafo et Claske Dijkema animé par Modus Operandi – à la Maison des Associations

Read on source website...

Author: CRIC-Grenoble.info

Pourquoi ce site ? La pluralité c’est la santé !... Le discours médiatique dominant est écrasant, présent partout. Il nous assaille de ses analyses qui entretiennent entre autre le sexisme, le nationalisme, le racisme et notamment l’islamophobie, et cherche à dresser les dominé.e.s et les exploité.e.s les un.e.s contre les autres (sans emplois et employé.e.s, allocataires et travailleurs précaires, mal logé.e.s et sans abris, descendant.e.s d’immigré.e.s et nouveaux arrivants...). Ce discours dominant, souvent basé sur des mensonges, occulte les problèmes sociaux majeurs, ne parle jamais de leurs causes, n’autorise jamais des analyses réellement critiques, et ne relaie jamais les luttes sans les manipuler, les marginaliser ou les criminaliser. Nous sommes nombreuses et nombreux à ne pas reconnaître notre réalité dans cette marée médiatique et à penser qu’il est urgent de multiplier les sources de contre-information et de relayer des analyses critiques, des témoignages de réalités vécues, des outils et des informations sur les luttes existantes.