Parlons-en : La mort

“Parlons-en : la mort”
Mercredi 9 juin 2021 de 10h à 12h (petit déjeuner à 9h30, repas à midi)
Le Lîeu, 17 rue Abbé Grégoire, Grenoble (Tram A ou B Saint Bruno)
La mort, la nôtre comme celle de nos proches, est un sujet face auquel nous sommes désemparés. Et si on essayait d’en parler collectivement ?
Fin de vie, testaments, cimetières, cérémonies, démarches funéraires, carrés communs, “famille de sang” et “compagnons de galère”…. Quels droits pour nous et nos amis décédés ? Quel respect de nos choix et volontés ? Que faire sans moyens financiers ?
Avec le collectif grenoblois Mort De Rue et la Plate-forme Vieillissement/Précarité.
Et autour de ce débat…. N’hésitez pas à passer aux
“Ateliers mortels” les mercredis 2, 9 et 23 juin de 14h et 17h au Lîeu
Un temps plus informel autour d’un café, en petits groupes, pour parler, échanger, témoigner, recueillir des questions ou des préoccupations, donner/obtenir des informations autour des démarches funéraires…
Ouvert à toutes et tous – Accueil dans la cour – chiens acceptés
Et les autres activités au programme du Lîeu en Juin sont ci-dessous

Read on source website...

Author: CRIC-Grenoble.info

Pourquoi ce site ? La pluralité c’est la santé !... Le discours médiatique dominant est écrasant, présent partout. Il nous assaille de ses analyses qui entretiennent entre autre le sexisme, le nationalisme, le racisme et notamment l’islamophobie, et cherche à dresser les dominé.e.s et les exploité.e.s les un.e.s contre les autres (sans emplois et employé.e.s, allocataires et travailleurs précaires, mal logé.e.s et sans abris, descendant.e.s d’immigré.e.s et nouveaux arrivants...). Ce discours dominant, souvent basé sur des mensonges, occulte les problèmes sociaux majeurs, ne parle jamais de leurs causes, n’autorise jamais des analyses réellement critiques, et ne relaie jamais les luttes sans les manipuler, les marginaliser ou les criminaliser. Nous sommes nombreuses et nombreux à ne pas reconnaître notre réalité dans cette marée médiatique et à penser qu’il est urgent de multiplier les sources de contre-information et de relayer des analyses critiques, des témoignages de réalités vécues, des outils et des informations sur les luttes existantes.