Le principal ennemi du pouvoir, c’est la vie et son insolente liberté

En cette période de pandémie, les gouvernants ont fait des citoyens des « êtres apeurés par la mort au point de renoncer à la vie », écrit dans cette tribune Raoul Vaneigem. L’écrivain en appelle au « retour du vivant, à l’unité du moi et du monde ».
Raoul Vaneigem est écrivain. Depuis le Traité de savoir-vivre à l’usage des jeunes générations (Gallimard, 1967), un des livres qui ont nourri la révolte de Mai 68, il a publié une quarantaine de livres, dont les plus récents sont : La liberté enfin s’éveille au (…)

Lire la suite

Tribune

/
Culture et idées,
Libertés,
Quotidien

Read on source website...

Author: Reporterre.net

Le « quotidien de l’écologie » veut proposer des informations claires et pertinentes sur l’écologie dans toutes ses dimensions, ainsi qu’un espace de tribunes pour réfléchir et débattre. Dans toutes ses dimensions signifie que pour nous, l’écologie est politique, et ne peut se réduire à des questions de nature et de pollution - même si nous suivons attentivement ces questions vitales. L’écologie engage le destin commun, engage l’avenir, sa situation découle largement des rapports sociaux : c’est donc bien une écologie politique et sociale que Reporterre présente et discute. Impartial et non partisan, Reporterre est en empathie avec les mouvements écologiste, altermondialiste, et alternatif. Sa vision de la situation présente de la planète est que la crise écologique en est le problème fondamental. Il entend aussi relayer toutes les initiatives qui montrent que les alternatives au système dominant sont possibles et réalistes.