SOMMET EXTRAORDINAIRE DE LA SADC SUR LA CRISE SECURITAIRE AU MOZAMBIQUE

Les premières attaques dans la province mozambicaine de Cabo Delgado ont été enregistrées en 2017. A l’époque, les autorités mozambicaines, avec à leur tête, le président Filipe Nyussi, ont vite fait de mettre seulement en cause une rébellion locale, promettant de tout faire pour la mater dans les meilleurs délais. Quatre ans après, ladite rébellion …
L’article SOMMET EXTRAORDINAIRE DE LA SADC SUR LA CRISE SECURITAIRE AU MOZAMBIQUE est apparu en premier sur Editions Le Pays.

Read on source website...

Author: LePays.bf

Profil du groupe de presse "Le Pays" - Le Quotidien " LE PAYS ", créé le 03 octobre 1991. - L’hebdomadaire de détente EVASION créé le 1er juin 1996. - Le mensuel VOTRE SANTE né le 1er juillet 1996. - La Radio Wend-panga, née le 29 mai 2009 et basée à Ouahigouya, émettant sur 92.3 FM. - Le Groupe de Presse " LE PAYS " est un groupe privé indépendant de tous camps politiques. Le fondateur est Monsieur Boureima Jérémie SIGUE. Cheick Beldh’or SIGUE en est le Directeur de Publication et le Directeur Général. Monsieur Boureima Jérémie SIGUE est un journaliste de carrière qui a occupé dans le passé plusieurs postes de responsabilités dans l’Administration d’Etat. Il est diplômé du Centre d’Etudes des Sciences et Techniques et l’Information (CESTI) dont les étudiants, après l’université de Dakar, passent par l’Université de Montréal et l’Institut français de presse et des Sciences de la Communication de l’Université de Paris II. Le Groupe de Presse " LE PAYS " est animé par une vingtaine de journalistes tous ayant fréquenté l’Université et détenteurs de diplômes dans le domaine des lettres ou de la communication. Il possède sa propre imprimerie et dispose de locaux propres à lui. Enfanté dans le contexte de l’effervescence démocratique, porté par le vent de la démocratie multipartite, le Groupe de Presse " LE PAYS ", se veut un catalyseur de notre processus de démocratisation. Eveilleur des consciences, il veut apporter par une approche critique, sa contribution dans le développement du Burkina Faso, notamment dans les domaines de l’économie, de la culture, de la liberté et de la justice sociale.