RUFISQUE Opérations du Service d’hygiène : 35,5 t de produits alimentaires impropres saisies 

Malgré un engagement distingué dans la lutte contre le Covid-19, la Brigade d’hygiène de Rufisque n’a pas pour autant failli dans sa mission de surveillance des marchés. En effet, pas moins de 35 tonnes de produits impropres à la consommation ont été saisies à travers le département. «Il faut savoir s’arrêter pour faire le bilan annuel. Les agents ont saisi durant l’année 35,5 tonnes soit une valeur de 17 millions», a indiqué mercredi Major Mamadou Thiam Faye, chef de la sous-brigade de Rufis­que. «Les produits saisis sont essentiellement composés de mayonnaise, vinaigre, boisson, chocolat, tomate, pâte alimentaire, riz, lait, huile et produits pharmaceutiques», a détaillé Major Thiam, se félicitant des moyens conséquents mis à la disposition du Service national de l’hygiène par le chef de l’Etat. «Nous remercions le chef de l’Etat pour les moyens mis à la disposition du Service d’hygiène avec une enveloppe de 10 milliards dont 3 milliards pour l’achat de véhicules», a-t-il relevé. Et, pour de meilleures performances, le chef de la sous-brigade, élu homme de l’année 2020 à Rufisque pour son engagement, a plaidé pour une augmentation des effectifs du Snh qui tournent autour d’un demi-millier. «Nous sollicitons le chef de l’Etat de faire tout pour la réouverture du concours du Service d’hygiène pour permettre aux jeunes d’intégrer ce corps. Le Service d’hygiène national estimé à 500 éléments est insuffisant», a-t-il exhorté. Le chef de la Brigade régionale, qui a présidé la cérémonie de présentation de bilan, s’est félicité du travail abattu sur le terrain. «C’est un important travail qui a été effectué et je voudrais féliciter le chef de la Brigade départementale de Rufisque et l’ensemble des agents qui ont accompli ce travail important», a affirmé Moustapha Kane. «Ces produits, s’ils étaient consommés, pouvaient entraîner des intoxications et des maladies plus graves chez les populations qui ne prennent pas souvent le temps de vérifier les dates de péremption», a poursuivi le Régional qui a aussi salué l’engagement communautaire témoigné par les dignitaires de la ville venus prendre part à la rencontre. «La brigade a accompli un travail important de par son engagement envers la communauté, en collaboration avec les Bajenu Gox et les relais communautaires. A chaque occasion, les populations, les autorités administratives ont témoigné leur satisfaction pour le travail que le chef de la brigade fait avec l’ensemble de ses agents», a expliqué M. Kane. «Nous le félicitons et nous pensons que ce travail va continuer parce que (Mamadou) Thiam Faye à intégrer la communauté et nous prêtons attention aux doléances de Rufisque», a-t-il poursuivi. Le Régional n’a pas manqué de sensibiliser les consommateurs par rapport au Ramadan qui commence dans quelques jours. «Durant le mois de Ramadan les produits de grande consommation sont un peu partout. Ce qu’on peut dire aux populations c’est d’être vigilants, de contrôler les dates de péremption (…) Aux vendeurs nous disons que le Service d’hygiène est là et qu’il va continuer le travail qu’il fait, nous irons dans les marchés, les établissements recevant du public pour traquer tous ceux qui commercialisent des produits», a-t-il mis en garde.

Read on source website...

Author: LeQuotidien.sn

Le Quotidien est un journal sénégalais d'informations générales en langue française qui paraît tous les jours de la semaine. Le journal a été créé par Madiam Bal Diagne, un ancien journaliste de Wal Fadjri. Le premier numéro a été publié le lundi 24 février 2003. Le Quotidien est édité par la société de droit sénégalais Avenir Communication. Il revendique sa neutralité et ne se réclame d'aucun parti politique. Le journalisme d'investigation est sa priorité. Sa diffusion quotidienne est de 10 000 exemplaires.