Réfugiés sahraouis, l’ONU remonte les bretelles des Algériens

Après l’assassinat des deux orpailleurs sahraouis  évoluant dans les camps de Tindouf,  le Haut Commissariat aux Droits de l’Homme (HCDH) de l’ONU a envoyé une mise en garde urgente à l’Algérie.
La plainte déposée par une ONG officiant pour les familles des deux orpailleurs assassinés auprès de la Rapporteuse spéciale sur les exécutions extrajudiciaires a été rapidement suivie d’effets. Dans un langage onusien inédit qui reprend l’essentiel des griefs portés par la famille des victimes contre le Gouvernement algérien, les fonctionnaires concernés  ont envoyé une mise en garde où  elles déclarent que « les violations semblent s’inscrire dans une tendance plus générale de violations systématiques commises par les forces de sécurité algériennes à l’encontre des réfugiés sahraouis »….
Et ce n’est pas tout. Les fonctionnaires de l’ONU enfoncent le clou: « Les familles des réfugiés sahrouis, déclarent-ils, craignent des représailles en raison de l’usage excessif de la force par les forces de sécurité algériennes « . Et aussi, « l’Algérie doit enquêter sur les abus et les violations des DH dans les camps de Tindouf, car les abus allégués se sont produits sur le territoire algérien et relèvent donc de sa juridiction territoriale ».
Mondafrique reviendra dans un papier plus complet sur ce contentieux entre l’ONU et l’Algérie
Cet article Réfugiés sahraouis, l’ONU remonte les bretelles des Algériens est apparu en premier sur Mondafrique.

Read on source website...

Author: MondAfrique.com

Le site Mondafrique.com a été lancé en janvier 2014. Son but est de fournir des analyses et des enquêtes sur la situation politique et économique des pays du Maghreb et de l’Afrique francophone, notamment la région sahélienne. La marque « Mondafrique » résume notre propos. La question n’est plus de savoir si l’Afrique est entrée dans le monde, la mondialisation est là, présente qu’on le veuille ou non, avec ses enjeux, ses opportunités et ses ornières. Face aux défis, l’Afrique s’organise régionalement. Le but de « Mondafrique » est de fournir des analyses et des enquêtes sur la situation politique et économique des pays du Maghreb et de l’Afrique francophone, notamment la région sahélienne. Autant sur le plan sécuritaire qu’économique et géopolitique, les problématiques de cette partie du monde semblent désormais liées. La mondialisation telle qu’on la connaît aujourd’hui rend ces pays interdépendants, notamment sur le plan des échanges et de la circulation des hommes et des marchandises. La ligne éditoriale est indépendante par rapport aux régimes en place, mais se situe dans un rapport d’engagement en faveur des valeurs citoyennes comme le développement, la transparence, l’équité et tout ce qui est de nature à favoriser les liens qui unissent l’Europe et la France, avec ces pays. Notre propos est d’améliorer la couverture médiatique sur la situation réelle des pays concernés et de donner à un public ciblé des clés pour comprendre les enjeux à venir. Il ne s’agit pas d’un site branché sur l’actualité immédiate Ainsi notre public est plutôt averti déjà des questions traitées et se trouve du coté des « décideurs », des spécialistes et de tous ceux qui cherchent « un plus » d’information et d’éclairage. Nous ne sommes pas un site d’actualité qui recherche l’audience à tout prix, mais un média d’informations pointues qui intéresse un public haut de gamme.