Birmanie, les coulisses d’une dictature | ARTE

Source : Arte, Youtube

La lutte inégale que se livrent depuis trente ans les chefs militaires birmans et Aung San Suu Kyi racontée de l’intérieur. Ce récit politique passionnant éclaire le silence de cette dernière sur la persécution des Rohingya.
Couronnée d’un prix Nobel de la paix en 1991 alors qu’elle incarnait l’opposition à la dictature militaire birmane, adulée par son peuple, Aung San Suu Kyi fut un emblème international de la non-violence et de la démocratie. Celle qui a sacrifié sa vie à son combat politique, et vécu vingt ans en résidence surveillée, dirige depuis 2016, comme conseillère spéciale de l’État, ou Première ministre de facto, un pays qui occupe une place stratégique dans l’ordre du monde. Son apparente complaisance vis-à-vis de l’armée birmane, avec qui elle continue de partager le pouvoir, en dépit des atrocités perpétrées contre les Rohingya, a anéanti son image d’égérie des droits de l’homme. La « dame de Rangoon » s’est-elle rendue complice de crimes contre l’humanité ?
Théâtre d’ombresLire la suite

Read on source website...

Author: Les-Crises.fr

Le site Les-Crises publie des analyses et des articles d’horizons variés afin d’élargir le champ d’information et de réflexion de ses lecteurs, afin de les aider à se faire eux-mêmes leur propre opinion, ce qui est indispensable à un bon exercice de la citoyenneté. Les publier ne signifie donc nullement qu’ils reflètent systématiquement notre pensée (essentiellement pour la géopolitique), mais simplement que nous les jugeons intéressants pour élargir la compréhension d’un sujet. Nous ne sommes donc engagés que par les articles que nous rédigeons nous-mêmes, non par ceux repris, et encore moins par l’intégralité des propos ou pensées des auteurs repris qu’ils auraient exprimés par ailleurs… Merci de nous signaler si un article ou un auteur repris ou un commentaire vous semble poser un problème – une erreur est toujours possible malgré notre vigilance. Nous l’étudierons, et y répondrons ou supprimerons le contenu éventuellement problématique. À la recherche de la Vérité entre la propagande des grands médias (souvent involontaire) aboutissant à la “fabrication du consentement” et les délires conspirationnistes du web que nous combattons (ici ou ici ou ici par exemple), nous faisons en effet tout notre possible pour garantir la meilleure qualité possible aux lecteurs et aux contributeurs qui nous honorent de leur confiance. Nous effectuons cette tâche modestement, car nous n’avons prétention à détenir aucune certitude, ni, surtout, à vous convaincre de quoi que ce soit – nous ne sommes pas des militants. Il est donc très important pour vous de garder un très grand esprit critique et de lire d’autres sites aux regards différents (dont, bien entendu, les médias dits mainstreams) – ce site n’étant évidemment pas un “site d’information” complet…