Covid-19 : Qui sera opposé à Marine Le Pen ? (ce ne sera pas Emmanuel Macron), par Alexis Toulet

“Un A320 se crashe tous les jours”, comme rappelé fortement par François Salachas, neurologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris (sur BFMTV)
Autres paroles de soignants :
“Nous ne sommes pas assez protégés et nous avons l’impression d’un train lancé à grande vitesse”
“Nous avons l’impression de ne pas avoir été entendus à temps”
“Nous n’avons pas les bras pour nous occuper des patients”
“Nous allons droit dans le mur”
“On essaye de camper sur cette position de ne pas confiner et de ne pas fermer les écoles alors que la situation est absolument dramatique”
“Stratégie mortifère du gouvernement”
“La vaccination ne peut pas aller plus vite que les arrivées des doses”

Dans l’immédiat, la question est : le confinement que Macron va devoir annoncer, probablement dans les tous prochains jours, arrivera-t-il à temps pour empêcher le tri des malades en réanimation que les soignants avaient pu de justesse éviter en mars / avril 2020 ?
A court terme, la question est : ce nouveau confinement, le gouvernement saura-t-il le faire déboucher sur une stratégie “zéro covid” permettant de continuer la vaccination avec plus de sérénité, y compris en cas de nouvelle mauvaise surprise sur les approvisionnements et / ou les nouveaux variants ?
A moyen et long terme, la question est : comment renouveler les élites gouvernementales françaises (quel que soit leur parti) de façon à ce qu’elles sachent prendre en compte les faits et l’éclairage des sciences plutôt que leurs illusions et l’enfumage de telle ou telle idéologie ?
Et quelque part entre le court et le moyen terme, plus précisément dans un an à peu près, la question est : qui sera opposé à Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, sachant qu’au vu de la catastrophe sanitaire de mars / avril 2021 ce ne sera très probablement pas le président sortant ? Droite modérée : Bertrand, Philippe ? Gauche : qui ? Autre : général de Villiers, candidat encore inconnu ?
Voici une raison d’être optimiste : c’est qu’une fois au fond du trou (baisse continue du niveau éducatif, désindustrialisation, chômage de masse, augmentation des inégalités, catastrophe sanitaire…) la seule direction possible est vers le haut.
… A condition, bien sûr, de ne pas chercher à creuser !

Read on source website...

Author: PaulJorion.com

Le seul Blog optimiste du monde occidental.