Salto va autoriser son abonné à partager ses codes avec l’ensemble des Français

Salto vient de prendre une mesure qui devrait rapidement booster les visites sur sa plateforme : à partir de demain, Damien Loiseau, son unique abonné, pourra partager ses codes avec les 67 millions de Français non abonnés.

Après avoir proposé quinze mois d’essais gratuits, la plateforme a décidé d’aller encore plus loin pour concurrencer les géants du streaming vidéo. “Pour l’instant, notre abonné peut partager ses identifiants avec l’ensemble des Français mais on n’exclut pas qu’il puisse bientôt les faire tourner dans toute l’Europe voire aux États-Unis !”

5 millions de visionnages simultanés maximum

Les Français qui le souhaitent pourront ainsi se connecter au compte de Damien et visionner des heures de Capitaine Marleau, Plus Belle la vie, Un si grand soleil ou Demain nous appartient, même si Salto fixe des limites. “Seulement 5 millions d’écrans en même temps, pas plus, sinon les gens pourraient en profiter” explique Nicolas de Tavernost, PDG de M6.

Pour l’instant, la plupart des Français ne se sont pas encore précipités sur l’offre en question. “Salto ? Excusez-moi mais je vois pas de quoi vous parlez, désolé mais j’ai du travail” nous a ainsi répliqué un passant interrogé au hasard. Face à ce manque d’enthousiasme, les discussions ont déjà repris chez France Télévisions où certains parlent de prendre des nouvelles mesures drastiques : proposer directement une forte somme d’argent pour encourager les gens à s’inscrire sur le plateforme.


Le Gorafi est gratuit et il doit le rester.
Vous lisez et partagez le Gorafi ?
Vous voulez continuer? Vous en voulez même plus?
Alors pour continuer et nous développer, avec un nouveau site sécurisé, (SANS PUBS pour ceux qui le souhaiteront) de nouvelles vidéos, des podcasts quotidiens
nous avons besoin de vous ! Vous voulez plus de vidéos Gorafi, du podcast, plus de contenus?
Alors n’hésitez pas à nous soutenir !


Bouton Faites un don avec PayPal

Ou Via OkPal avec notre partenaire Ulule

Read on source website...

Author: LeGorafi.fr

Entre The Onion et Le Figaro, votre meilleure source d’information de la journée. Le Gorafi est né après un conflit d’intérêts avec les créateurs du Figaro en 1826. Jean-René Buissière, journaliste dyslexique, tente alors de créer son propre journal, transformant Le Figaro en Le Garofi. Mais, dyslexique, il écrit « Gorafi ». La faute est restée et est entrée dans l’Histoire. Le Gorafi se veut impartial et irréprochable. Tous les articles relatés ici sont faux (jusqu’à preuve du contraire) et rédigés dans un but humoristique. L’utilisation de noms de personnalités ou d’entreprises est ici à but purement satirique. All items here are recounted fake (until proven otherwise) and written in a humorous purpose. The use of names of persons or companies is purely satirical here.