L’écoanxiété nous détourne de l’action collective

L’écoanxieté, comme la solastalgie, met des mots sur une souffrance réelle, celle de la sidération impuissante devant la catastrophe écologique. Pourtant, notre chroniqueuse exprime une grande méfiance à l’encontre de ce concept, qui déminerait la charge de révolte collective pour défendre notre destin.
La première fois que j’ai entendu le mot « écoanxiété », j’ai éclaté de rire et, tout à la fois, je me suis sentie très en colère. Il m’a fait penser à la « radiophobie », concept mis en avant par des experts de (…)

Lire la suite

Chronique

/
Culture et idées

Read on source website...

Author: Reporterre.net

Le « quotidien de l’écologie » veut proposer des informations claires et pertinentes sur l’écologie dans toutes ses dimensions, ainsi qu’un espace de tribunes pour réfléchir et débattre. Dans toutes ses dimensions signifie que pour nous, l’écologie est politique, et ne peut se réduire à des questions de nature et de pollution - même si nous suivons attentivement ces questions vitales. L’écologie engage le destin commun, engage l’avenir, sa situation découle largement des rapports sociaux : c’est donc bien une écologie politique et sociale que Reporterre présente et discute. Impartial et non partisan, Reporterre est en empathie avec les mouvements écologiste, altermondialiste, et alternatif. Sa vision de la situation présente de la planète est que la crise écologique en est le problème fondamental. Il entend aussi relayer toutes les initiatives qui montrent que les alternatives au système dominant sont possibles et réalistes.