La zone de gratuité ne meurt jamais

On revient plus motivé.es que jamais pour aménager la zone de gratuité mise en place depuis quelques années qui se trouve sur l’autoroute à vélo, sous le pont du boulevard Foch.
Régulièrement dépouillée par un voisin qui n’a pas l’air d’apprécier les initiatives de gratuité et de solidarité, on revient, que ce soit lors du premier confinement ou en ce moment, de façon plus ou moins régulière, mais toujours déterminé.es !!
Pour rappel, le principe, c’est simple : on dépose ce qu’on veut et on prend ce dont on a envie ou besoin.
Il ne s’agit ni d’un vide-grenier, ni d’un troc. C’est un espace où chacun.e pourra déposer ce dont iel ne se sert plus (à condition que les objets soient propres et réutilisables) et où chacun.e pourra prendre ce dont iel a besoin, même s’iel n’a rien apporté.
Si cette idée te parle, si t’as envie de détruire le capitalisme, ou si tu veux venir filer un coup de main en rangeant, triant, décorant ou pour discuter, amenant des cintres, inviter des potes à venir, et t’approprier ce lieu, viens !
Soyons des pirates de la vi(ll)e !

Read on source website...

Author: CRIC-Grenoble.info

Pourquoi ce site ? La pluralité c’est la santé !... Le discours médiatique dominant est écrasant, présent partout. Il nous assaille de ses analyses qui entretiennent entre autre le sexisme, le nationalisme, le racisme et notamment l’islamophobie, et cherche à dresser les dominé.e.s et les exploité.e.s les un.e.s contre les autres (sans emplois et employé.e.s, allocataires et travailleurs précaires, mal logé.e.s et sans abris, descendant.e.s d’immigré.e.s et nouveaux arrivants...). Ce discours dominant, souvent basé sur des mensonges, occulte les problèmes sociaux majeurs, ne parle jamais de leurs causes, n’autorise jamais des analyses réellement critiques, et ne relaie jamais les luttes sans les manipuler, les marginaliser ou les criminaliser. Nous sommes nombreuses et nombreux à ne pas reconnaître notre réalité dans cette marée médiatique et à penser qu’il est urgent de multiplier les sources de contre-information et de relayer des analyses critiques, des témoignages de réalités vécues, des outils et des informations sur les luttes existantes.