Bienvenue au Gods’ Club

À l’heure où les obscurantismes, y compris religieux, se disputent le titre suprême de “petit maître du monde”, il est salutaire de (re)découvrir les BD de Gotlib…

Né à Paris en 1934, d’une famille d’immigrés Juifs hongrois, dont le père a été assassiné à Buchenwald, Marcel Gotlib [1] a participé activement au renouveau de la bande dessinée francophone. Il y a introduit l’absurde, le cynisme, l’autodérision, une bonne dose de joviale subversion. Armé de sa dérision et de ses crayons, il lutta contre les morales ou le racisme [2] aidé de personnages tels que Gai-Luron, le professeur Burp, Isaac Newton, la Coccinelle ou Hamster Jovial. En 1973, raillant la religion, qu’il trouvait “con” [3], il nous invitait à une réunion privée des Dieux :
…Le “Gods’ Club”

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Gotlib

[2] Avec -notamment- Superdupont, cet anti-héros qui “lui servait à dénoncer et à moquer les aspects étriqués d’une France repliée sur elle-même”

[3] « Moi, la religion, que ce soit celle des juifs ou des musulmans, je trouve ça con. J’avais 14 ans quand ma mère s’est soudain rappelé que je devais faire ma bar-mitsva. Si on m’avait demandé mon avis, j’aurais dit que ce n’était pas la peine. »

Oui : …Gotlib était libertaire ET un inconditionnel de la liberté d’expression.

Read on source website...

Author: AutreFutur.net

Le 07 Novembre 2001, le syndicat communication-culture de la CNT-RP ouvrait son site "autrefutur". D’abord rudimentaire et support de communication du seul syndicat, le site proposait des articles de sa revue "Un Autre Futur" ainsi qu’une pensée (déjà) critique. Comme d’autres sites militants, nous avons reçu des tentatives d’intimidations et des menaces de fermeture ressemblant très fort à des dictatures contre la pensée et les opinions … Qu’importe.