(Vidéo) Le Professeur Toussaint indésirable sur certains plateaux TV ?

C’est une séquence qui est passée relativement inaperçue en septembre dernier sur RMC mais qui mérite d’être relayée même plusieurs semaines après afin de bénéficier d’un éclairage sur le traitement médiatique de cette crise sanitaire de la Covid19.
Alors que le Professeur Jean-François Toussaint était l’invité des Grandes Gueules sur RMC en septembre dernier, le journaliste Olivier Truchot, en duplex, affirme «que j’étais le seul à recevoir le Professeur Toussaint et on me disait qu’il disait les choses un peu différemment et qu’il n’était pas dans la ligne. Donc j’ai du me battre au sein même de mes rédactions, pas sur RMC mais sur BFM TV pour vous faire venir et je dois vous l’avouer maintenant… »

URGENT – France, 11 Septembre: Hallucinantes révélations sur la ligne éditoriale imposée chez BFMTV part un de ses journalistes et sur le Conseil Scientifique par le Pr Toussaint ! (RMC) #Coronavirus #COVID19 #ConseilScientifique pic.twitter.com/cagNyX6q8z
— Biobiobiobio (@biobiobiobior) September 11, 2020

(Capture d’écran Twitter)

Read on source website...

Author: Putsch.media

Pourquoi Putsch ? Parce que la culture doit faire débat, parce qu’il y a une nécessité aujourd’hui de bousculer l’ordre culturel établi. Putsch veut être cet espace privilégié de lectures, de réflexions et de débats. Un forum indispensable et inhérent à toute démocratie ne peut exister que si toutes les voix, même discordantes et subversives, ont un espace, un lieu pour s’exprimer. Parce que Putsch ne veut rien s’interdire lorsqu’il s’agit de faire vivre la démocratie et la culture. → Putsch, c’est un nouveau site d’actualités culturelles et politiques plus adapté aux nouveaux usages qui publie des articles quotidiennement pour vous informer, faire vivre la réflexion, et vous proposer nos coups de coeur culturels. → Putsch, c’est également une chaîne Youtube qui propose des interviews, des éclairages et des reportages. → Putsch, c’est aussi un journal papier de 28 pages qui prolonge le débat lors d’une parution mensuelle. Parce que Putsch aime aussi le papier autant que la culture et le débat.