Somalie : Accord pour des élections en 2021

Le président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed a nommé jeudi un nouveau Premier ministre, quelques heures après avoir conclu un accord avec les leaders politiques régionaux pour organiser des élections l’année prochaine.
Le bureau du Président a annoncé, tard jeudi, la nomination de Mohamed Hussein Roble, un ingénieur civil. Il lui «a souhaité de prendre la charge et les tâches à venir avec diligence.» Le poste de Premier ministre était vacant depuis le renvoi en juillet par le Parlement de Hassan Ali Khaire, officiellement pour avoir échoué à mettre en route l’organisation de ces élections pleinement démocratiques, initialement prévues pour février 2021. La Somalie s’était fixé l’objectif de tenir ses premières élections entièrement démocratiques depuis 1969 en donnant une voix à chaque citoyen lors du scrutin.
Selon le complexe système actuel, des délégués spéciaux élisent les parlementaires, qui votent ensuite pour le Président. L’accord trouvé jeudi – impliquant le Président, cinq leaders régionaux ainsi que le maire de Mogadiscio – admet qu’instituer un système «un homme une voix» serait impossible dans le délai imparti avant l’expiration du mandat parlementaire en novembre et du mandat du Président somalien en février. Dans un communiqué officiel, les négociateurs déclarent donc que les délégués éliront les 275 parlementaires de la Chambre basse, qui choisira le Président. Bien que semblable à la précédente élection de 2017, ce scrutin offrira cependant un peu plus de représentativité : le nombre de délégués atteindra 27 775, soit près de deux fois plus qu’en 2017.
L’article Somalie : Accord pour des élections en 2021 est apparu en premier sur El Watan.

Read on source website...

Author: ElWatan.com

Le quotidien El Watan a été lancé le 8 octobre 1990, dans le sillage des réformes politiques, par vingt journalistes regroupés dans la SPA El Watan. Premier journal indépendant du matin, d’expression française, à être édité en Algérie, il a basé sa ligne éditoriale sur un traitement objectif de l’information, en développant des analyses pertinentes, une vérification rigoureuse des informations publiées et un souci constant d’ouverture à l’ensemble des sensibilités politiques du pays, notamment celle de l’opposition démocratique.