« La Pigeonne » menacée d’expulsion, mobilisons-nous !

Dans une période où les expulsions locatives et de squats, violentes voire illégales, ont redémarré (comme à Caen et à Gap), alors que la trêve hivernale prolongée s’est terminée le 10 juillet, des menaces d’expulsion imminente pèsent sur la Pigeonne. Dans un contexte de pandémie mondiale et de crise sociale et économique inédite, ces démarches sont d’autant plus intolérables.

Pour rappel, la Pigeonne accueille des femmes, enfants et personnes queers, précaires, exilées et marginalisées, occupant à Cronenbourg (Strasbourg) un bâtiment délaissé depuis plusieurs années par des propriétaires privés. Depuis le 27 février 2020, la maison du 25 rue des pigeons est ainsi devenue un squat d’habitation et d’organisation autogéré et queer-féministe en mixité choisie (sans hommes cisgenres [1]). L’existence de ce lieu, où se construisent des solidarités impossibles à obtenir par d’autres biais, est donc nécessaire et vitale.

Nous en appelons à la solidarité du voisinage et de toute la population strasbourgeoise pour se mobiliser et défendre ce lieu afin assurer la sécurité de ses habitant.e.s.

Soutenez-nous pour empêcher l’expulsion

Contactez-nous pour être tenu.e au courant et nous apporter votre soutien en venant sur place le moment venu ou d’autres manières :

mail : lapigeonne[at]riseup(point)net

facebook : La Pigeonne

mastodon : @lapigeonne@eldritch.cafe

site web : https://lapigeonne.fr

Toutes les présences et soutiens pourront contribuer à empêcher les violences et même l’expulsion !

À lire aussi :

Appel à dessins en soutien aux Pigeonnes

En soutien au squat strasbourgeois La pigeonne, par et pour les femmes, queers et enfants précaires et exilé-es, menacé d’expulsion, envoyez des dessins et des affiches en solidarité au lieu (date limite jeudi 3 septembre)


[1] Une personne cisgenre, en opposition à une personne transgenre, est en phase avec son sexe attribué à la naissance.

Read on source website...

Author: Manif-Est.info

Site collaboratif d'informations locales animé par un collectif de militant·e·s bénévoles.