Mechichi : «Le prochain gouvernement sera celui de tous les Tunisiens»

Le chef du gouvernement désigné, ministre de l’Intérieur, Hichem Mechichi, a assuré, vendredi, que le prochain gouvernement sera «celui de tous les Tunisiens et conforme à leurs aspirations», rapporte l’agence de presse TAP.
En visite à Siliana, à l’occasion de l’Aïd El Adha, M. Mechichi a ajouté que les «questions socioéconomiques seront en tête des priorités du prochain gouvernement», soulignant qu’il «fera en sorte de renforcer la représentativité des femmes au sein son équipe gouvernementale comme en témoigne leur présence dans tous les secteurs». «Les concertations pour la formation du gouvernement se poursuivent», a-t-il dit, rappelant qu’«il s’est entretenu, la semaine dernière, avec différentes composantes de la scène nationale, des organisations de la société civile, des compétences dans les domaines économique et social ainsi que d’éminentes personnalités académiques».
Hichem Mechichi a, d’autre part, fait savoir que la situation sécuritaire dans son pays «demeure stable grâce aux efforts déployés par l’institution sécuritaire», soulignant, toutefois, que «la vigilance et la prudence restent toujours de mise». «Malgré tous ces efforts, la menace terroriste persiste encore», a-t-il déclaré, faisant remarquer que «les forces sécuritaires sont prêtes à parer à toute menace».
L’article Mechichi : «Le prochain gouvernement sera celui de tous les Tunisiens» est apparu en premier sur El Watan.

Read on source website...

Author: ElWatan.com

Le quotidien El Watan a été lancé le 8 octobre 1990, dans le sillage des réformes politiques, par vingt journalistes regroupés dans la SPA El Watan. Premier journal indépendant du matin, d’expression française, à être édité en Algérie, il a basé sa ligne éditoriale sur un traitement objectif de l’information, en développant des analyses pertinentes, une vérification rigoureuse des informations publiées et un souci constant d’ouverture à l’ensemble des sensibilités politiques du pays, notamment celle de l’opposition démocratique.