Liverpool : Le Covid-19 freine le mercato de Klopp

Sacré champion d’Angleterre pour la 19e fois de son histoire, Liverpool doit terminer le championnat, mais peut déjà se concentrer sur la saison prochaine. Eliminés de la Ligue des champions dès les huitièmes de finale par l’Atlético de Madrid, les Reds n’ont plus rien à jouer. Et qui dit penser à 2020-2021 dit forcément mercato. Récem­ment, le patron du club, Tom Werner, s’était exprimé à ce sujet.
«Concernant le marché des transferts, la seule chose que je peux dire, c’est que nous continuerons d’évaluer le marché qui, pour le moment, n’est pas clair, d’autant plus que l’effet du coronavirus ne concerne pas uniquement le football anglais, mais le monde entier.» Des propos qui ne laissaient pas vraiment de place aux rêves de recrues clinquantes. Une impression confirmée par l’entraîneur Jürgen Klopp sur Skysports.
Trouver des solutions en interne
«Le Covid-19 a bien entendu eu une influence sur les arrivées et les départs. C’est normal. Ce ne sera pas l’été le plus agité. Mais peut-être que plus tard dans l’année, si le marché est toujours ouvert, on en saura plus. Mais regardez mon équipe… Ce n’est pas une équipe que vous voulez changer. Je n’ai pas de 11 type. Je dis toujours que j’ai un 16 ou 17 type. On ne peut pas dépenser des millions et des millions parce qu’on pense que c’est bien de le faire», a-t-il déclaré, avant de poursuivre.
«Nous voulons renforcer cette équipe, mais elle est déjà forte. Le problème est donc de savoir comment renforcer une équipe forte. On peut le faire avec de l’argent, mais ça ne marche pas toujours. Vous devez être créatifs. Nous essaierons de trouver des solutions en interne. Nous avons en­core trois ou quatre joueurs qui peuvent franchir un cap.» C’est dit.Footmercato

Read on source website...

Author: LeQuotidien.sn

Le Quotidien est un journal sénégalais d'informations générales en langue française qui paraît tous les jours de la semaine. Le journal a été créé par Madiam Bal Diagne, un ancien journaliste de Wal Fadjri. Le premier numéro a été publié le lundi 24 février 2003. Le Quotidien est édité par la société de droit sénégalais Avenir Communication. Il revendique sa neutralité et ne se réclame d'aucun parti politique. Le journalisme d'investigation est sa priorité. Sa diffusion quotidienne est de 10 000 exemplaires.