Pandémie de Covid-19 : La situation à Ghaza inquiète l’OMS

Le ministère de la Santé à Ghaza a déclaré jeudi que 25 nouveaux cas d’infection par le Covid-19 avaient été découverts parmi les citoyens mis en quarantaine après leur retour d’Égypte, via le terminal de Rafah. Cela porte à 35 le nombre de cas confirmés dans la bande de Ghaza durant les dernières 48 heures.
Plus de 1500 citoyens bloqués en Égypte sont rentrés la semaine dernière dans l’enclave palestinienne. Ils ont toutefois été placés dans des centres de quarantaine où ils devraient passer 3 semaines. Ce grand nombre de personnes contaminées à provoqué une certaine inquiétude. Une inquiétude se justifie par le fait que la population est négligente à Ghaza. Les marchés et les rues sont souvent bondées de monde, presque personne ne porte de masques et rares sont ceux qui mettent des gants.
Le directeur du bureau de l’OMS à Ghaza, Abdel Nasser Sobh, a souligné que cela « contribuera à une grande propagation du virus, ce qui représente un grand danger, car le système de la santé dans la bande de Ghaza n’est toujours pas prêt pour traiter des centaines de cas en même temps ». Sobh a ajouté dans une déclaration publiée sur le compte facebook de l’OMS que « l’ouverture des mosquées pour effectuer les prières du vendredi et celles de l’Aïd est un facteur supplémentaire pouvant contribuer à propager le virus ».
En effet, les autorités religieuses dans l’enclave palestinienne ont décidé une reprise des prières du vendredi dans les mosquées qui étaient fermées dans le cadre des mesures de prévention décidées au début de la propagation du corona virus. L’OMS qui estime que « la pandémie de Covid-19 pourrait faire entrer la bande de Ghaza dans une situation catastrophique » a appelé les citoyens et les organismes officiels à « respecter les mesures préventives annoncées par le ministère de la Santé pour éviter la propagation du virus ».
Sur les 55 cas confirmés depuis le mois de mars, dans l’enclave palestinienne sous blocus israélien depuis plus de 13 ans, 16 sont guéris et 39 sont sous traitement et surveillance. Aucun des cas actifs actuellement ne nécessite de soins intensifs a fait savoir le ministère de la Santé. Le mouvement Hamas qui contrôle en solo la bande de Ghaza depuis l’été 2007 pense imposer un couvre feu en cas de menace de grande propagation du Covid-19.
Dans le reste de la Palestine occupée 2 nouveaux de cas de guérison ont été signalés dans la ville d’Al Khalil en Cisjordanie occupée, ce qui porte le nombre de rétablissement en Palestine occupée à 466. Selon le ministère palestinien de la Santé, 602 cas positifs au Covid-19 ont été enregistrés en Palestine occupée dont 319 à Al Qods, 229 dans le reste de la Cisjordanie occupée et 55 dans la bande de Ghaza. Avec 2 décès seulement depuis le début de l’installation de la pandémie de Covid-19, malgré le manque de moyens de diagnostique et de prise en charge thérapeutique, la Palestine occupée est l’un des pays qui arrivent à gérer au mieux cette pandémie.
Ghaza. De notre correspondant
Farès Chahine
L’article Pandémie de Covid-19 : La situation à Ghaza inquiète l’OMS est apparu en premier sur El Watan.

Read on source website...

Author: ElWatan.com

Le quotidien El Watan a été lancé le 8 octobre 1990, dans le sillage des réformes politiques, par vingt journalistes regroupés dans la SPA El Watan. Premier journal indépendant du matin, d’expression française, à être édité en Algérie, il a basé sa ligne éditoriale sur un traitement objectif de l’information, en développant des analyses pertinentes, une vérification rigoureuse des informations publiées et un souci constant d’ouverture à l’ensemble des sensibilités politiques du pays, notamment celle de l’opposition démocratique.