Pandémie du nouveau coronavirus : Les avertissements de l’OMS

La pandémie de coronavirus a encore progressé hier, malgré les mesures de confinement observées dans de très nombreux pays.
Au moins 300 097 cas du nouveau coronavirus (Covid-19) et 13 444 décès ont été enregistrés hier dans 169 pays. Le principal expert des urgences de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Mike Ryan, a insisté sur l’idée que les pays ne peuvent pas simplement confiner leurs populations pour vaincre le coronavirus.
Il a expliqué que des mesures de santé publique étaient nécessaires pour éviter une résurgence du virus plus tard. «Les mesures doivent se concentrer sur ceux qui sont malades, ceux qui ont le virus, et les isoler, trouver leurs contacts et les isoler», a déclaré hier Mike Ryan dans une interview à la BBC. «Si nous ne mettons pas en place de sérieuses mesures de santé publique maintenant, lorsque ces restrictions de mouvement et ces fermetures seront levées, le danger est que la maladie remonte», a-t-il expliqué. Selon lui, il faut suivre les exemples de la Chine, de Singapour et de la Corée du Sud, qui ont imposé des restrictions de mouvement et des mesures rigoureuses pour tester tous les cas suspects possibles.
Justement, la Chine (81 054 cas, dont 3261 morts), berceau de la pandémie, et l’Italie (53 578 cas et 4825 morts) sont jusque-là les pays les plus touchés par la maladie. L’armée russe a d’ailleurs annoncé hier l’envoi d’une centaine de virologues militaires expérimentés à Rome pour épauler les médecins locaux. L’Iran est également durement touché par la pandémie. Le nouveau coronavirus y a fait plus de 1600 morts, selon le dernier bilan officiel annoncé par le ministère iranien de la Santé. La principale force de l’opposition iranienne (PMOI/MEK) parle, quant à elle, de 8800 morts dans 201 villes du pays.
Le Maghreb, principal foyer en Afrique
En Afrique l’épidémie fait aussi des victimes. Plus d’un mois après l’annonce d’un premier cas au Caire le vendredi 14 février, le continent compte déjà plus de 1100 cas, dont 26 morts dans près de 40 pays, selon le bilan publié le 21 mars par le Centre africain de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). Pour éviter le pire, la Tunisie et le Rwanda ont imposé un confinement obligatoire. Les pays du Maghreb restent les principaux foyers du Covid-19.
L’Egypte, l’Algérie et le Maroc ont respectivement enregistré 285, 90 et 77 cas, selon les derniers chiffres officiels disponibles. En Afrique subsaharienne, l’Afrique du Sud est le pays le plus touché avec 200 cas. Et la pandémie continue de progresser. En Amérique latine, après le Venezuela, l’Argentine et le Salvador, la Bolivie est entrée en confinement obligatoire hier, et sera suivie à partir de demain par la Colombie. Au Brésil, l’Etat de Sao Paulo sera en quarantaine pendant quinze jours à compter de demain également.
Au Moyen-Orient, les autorités irakiennes ont annoncé l’imposition d’un couvre-feu total dans les 18 provinces du pays au système de santé ravagé, après la mort de 20 personnes du nouveau coronavirus et alors que le nombre de contaminations ne cesse de grimper. Les Emirats arabes unis, le Koweït et le Qatar ont décidé, pour leur part, samedi de renforcer les mesures de précaution destinées à empêcher les rassemblements publics. Au Liban, le Premier ministre, Hassan Diab, a annoncé avoir chargé l’armée et les forces de sécurité de faire appliquer les mesures interdisant à la population de sortir de chez elle.
Les mots d’ordre pour éviter à tout prix les rassemblements et contacts favorisant l’épidémie de coronavirus se sont multipliés ces derniers jours à travers le monde. Dans de nombreux endroit de la planète qui sont densément peuplés comme c’est le cas en Inde ou à Ghaza, où deux cas de coronavirus ont été enregistrés hier, il est cependant difficile de faire appliquer le principe de la «distanciation sociale». C’est là où les spécialistes s’attendent aussi au pire.
L’article Pandémie du nouveau coronavirus : Les avertissements de l’OMS est apparu en premier sur El Watan.

Read on source website...

Author: ElWatan.com

Le quotidien El Watan a été lancé le 8 octobre 1990, dans le sillage des réformes politiques, par vingt journalistes regroupés dans la SPA El Watan. Premier journal indépendant du matin, d’expression française, à être édité en Algérie, il a basé sa ligne éditoriale sur un traitement objectif de l’information, en développant des analyses pertinentes, une vérification rigoureuse des informations publiées et un souci constant d’ouverture à l’ensemble des sensibilités politiques du pays, notamment celle de l’opposition démocratique.