La pandémie du coronavirus gagne du terrain : Le monde entier en état d’alerte

Le nombre de cas de Covid-19 recensés dans le monde s’établissait dimanche à 17h GMT à 159 844 cas recensés dans le monde, selon un bilan établi par la presse européenne à partir de sources officielles. La maladie a tué 6420 personnes dans le monde, dont plus de 2291 en Europe, devenue «l’épicentre» de la pandémie, selon l’OMS.
Les marchés boursiers européens ont ouvert en chute libre hier malgré l’offensive des Banques centrales du monde entier face au choc de la pandémie de Covid-19, dont le bilan, principalement en Europe, s’aggrave de façon exponentielle, poussant les Etats à confiner leurs populations et à fermer leurs frontières.
La Réserve fédérale américaine (Fed) a brutalement baissé ses taux d’intérêt à zéro dimanche, tout en participant à une action mondiale concertée des banques centrales pour approvisionner le monde en liquidités.
La Fed a ainsi annoncé l’achat de 500 milliards de dollars de bons du Trésor et de 200 milliards de dollars de titres hypothécaires pour soutenir les marchés.
Mais ces annonces n’ont pas suffi à rassurer et les Bourses ont plongé à l’ouverture en Europe, après avoir piqué du nez en Asie-Pacifique (-9,7% à Sydney, une chute historique).
Les marchés sont tétanisés par les craintes d’une récession face à une épidémie qui semble ralentir dans son berceau asiatique mais se propage sur les autres continents, et ce, alors que les conséquences économiques du coronavirus s’annoncent de plus en plus catastrophiques.
L’Union européenne anticipe une récession en 2020 «de 2 à 2,5%», a annoncé hier le commissaire européen chargé du Marché intérieur Thierry Breton.
La Chine a fait état hier du premier recul de sa production industrielle en près de 30 ans et d’un effondrement des ventes de détail. Le nombre de cas de Covid-19 recensés dans le monde s’établissait dimanche à 17h GMT à 159 844 cas recensés dans le monde, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles.
Le sombre constat de l’OMS
La maladie a tué 6420 personnes dans le monde, dont plus de 2291 en Europe, devenue «l’épicentre» de la pandémie selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et l’Italie et l’Espagne, où les contaminations explosent, sont particulièrement touchées.
Il y a désormais plus de décès recensés ailleurs dans le monde (3221) qu’en Chine (3199). Point de départ de l’épidémie et pays le plus frappé, la Chine semble avoir enrayé la propagation du virus avec seulement 16 nouveaux cas lundi, dont 12 importés de l’étranger.
De nombreux pays cherchent à se protéger en s’isolant toujours plus, jusqu’à l’intérieur de l’Union européenne, mettant à mal le principe européen de libre circulation. La Russie, la République tchèque, l’Argentine, la Colombie ou encore le Guatemala ont eux aussi annoncé dimanche la fermeture totale ou partielle de leurs frontières.
Pays le plus touché en Europe par la pandémie, l’Italie a enregistré dimanche un nombre record de 368 nouveaux décès en 24 heures, qui porte le nombre des morts à 1809. Le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, a appelé à «une coordination européenne» dans les domaines de la santé et de l’économie pour affronter le coronavirus, avertissant que son pays n’avait pas «encore atteint le pic» de contagions.
L’Iran, 3e pays le plus touché
Deuxième pays le plus touché d’Europe, l’Espagne, a confiné sa population et décrété l’état d’alerte pour 15 jours. En France (127 morts et 5423 cas avec plus de 400 personnes hospitalisées en état grave), la situation «est très inquiétante» et «se détériore très vite», a averti hier le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, «le nombre de cas double tous les jours».
Le pays a fermé depuis dimanche restaurants, bars, discothèques, cinémas, écoles et universités mais maintenu ses élections municipales avec une participation qui s’est effondrée. L’Autriche (602 cas samedi) a interdit les rassemblements de plus de cinq personnes et limité les déplacements au strict nécessaire.
L’état d’urgence a été également décrété en Serbie pour une période indéterminée, et l’armée va être mobilisée pour contribuer à la lutte contre la pandémie. Le Pérou, la Bolivie et l’Equateur ont eux aussi imposé de sévères restrictions de mouvements à leur population.
Les six monarchies arabes du Golfe, qui ont suspendu leurs liaisons aériennes et comptent 1000 cas, notamment au Qatar) ont enregistré leur premier décès lié au coronavirus à Bahrein. La population libanaise doit rester confinée chez elle deux semaines et l’aéroport international de Beyrouth fermera à partir de mercredi jusqu’à fin mars. L’Iran, troisième pays le plus touché au monde, a annoncé 113 décès supplémentaires (724 morts au total 13 938 cas).
Les autorités ont demandé aux habitants d’«annuler tous leurs voyages et de rester chez eux» et ont fermé le cœur du sanctuaire chiite de Machhad. Le Maroc a suspendu quant à lui tous les vols internationaux mais des avions spéciaux ont été autorisés pour rapatrier les touristes européens bloqués.
Aux Etats-Unis, où les nouveaux contrôles pour les Américains rentrant d’Europe ont provoqué le chaos dans les aéroports, les villes de New York et Los Angeles ont ordonné à leur tour la fermeture des bars, restaurants et boîtes de nuit.
A Las Vegas, MGM a fermé ses 13 hôtels et casinos. Le Chili, imité par le Pérou, a fermé ses ports aux navires de croisière, après la mise en quarantaine de deux d’entre eux avec environ 1300 personnes à bord. Un autre navire, avec 3700 personnes, est en quarantaine en Nouvelle-Zélande qui a également interdit toute escale aux bateaux de croisière jusqu’au 30 juin.

Malgré le confinement sévère, le nombre de cas grimpe en Italie
En Italie, le confinement de la population rendu encore plus drastique depuis le 10 mars n’a pas encore fait sentir ses effets. Dimanche, 368 nouveaux décès et 2853 nouveaux cas de contamination au Covid-19 ont été enregistrés.
Ce qui fait grimper le nombre des cas à 24 747 et celui des morts à 1800. La Lombardie, qui compte à elle seule 1218 décès et 13 272 cas, reste de loin la région la plus touchée. Les hôpitaux sont au bord du point de non-retour. Des mesures pour renforcer le système de santé devaient être mises en place hier.
Le gouvernement italien va faire appel aux médecins militaires et plus seulement à ceux qui sont à la retraite et aux étudiants en fin de cycle de spécialisation. Il a annoncé que les importations, en provenance de différents pays, d’appareils respiratoires et d’équipements de protection pour le personnel soignant sont débloquées.
Il demande aux provinces autonomes de Trente et de Bolzano, d’augmenter de 50% le nombre de lits dans les unités de thérapie intensive et de 100% ceux dans les unités de pneumologie et d’infectiologie.  A. Z.

L’article La pandémie du coronavirus gagne du terrain : Le monde entier en état d’alerte est apparu en premier sur El Watan.

Read on source website...

Author: ElWatan.com

Le quotidien El Watan a été lancé le 8 octobre 1990, dans le sillage des réformes politiques, par vingt journalistes regroupés dans la SPA El Watan. Premier journal indépendant du matin, d’expression française, à être édité en Algérie, il a basé sa ligne éditoriale sur un traitement objectif de l’information, en développant des analyses pertinentes, une vérification rigoureuse des informations publiées et un souci constant d’ouverture à l’ensemble des sensibilités politiques du pays, notamment celle de l’opposition démocratique.