Retour sur la tournée d’Un Héritage Empoisonné

Retour sur une escapade bretonne sur les routes des Côtes d’Armor et du Finistère pour montrer le film Un héritage empoisonné avec la réalisatrice et causer de la lutte contre la poubelle nucléaire de Bure.
Repris de bureburebure.info/
La tournée s’organisait en cinq dates qui nous emmenaient de St-Brieuc à Douarnenez en passant par le Trégor, les Monts d’Arrée et Brest. Tour à tour dans un local de la CGT rebaptisé Maison du peuple depuis le mouvement des retraites, une salle associative collective, un squat en ville, une salle communale de village puis un local autogéré et un cinéma, les histoires meusiennes passées et présentes ont rencontré celles des luttes locales. Un grand merci à tous ces lieux pour avoir accueilli le film et l’infotour, et pour les échanges.
Les récits de l’Est de projets mortifères imposés par l’argent, les fausses promesses et le temps résonnent avec ceux de la Hague, Brénilis, Plogoff.. En discutant de l’histoire de ces luttes, la bataille contre la poubelle nucléaire à Bure trouve des prises et des compréhensions même dans l’Ouest. Dénoncer et refuser le projet fou Cigéo n’est pas uniquement l’affaire des habitant.e.s de la Meuse et de la Haute-Marne, ni même du Grand Est. En effet, l’imposition du nucléaire civil et militaire en france a quadrillé tous les territoires d’installations et de déchets mortifères.
Plus récemment, dans le Finistère, le projet de centrale à gaz de Landivisiau mené par Direct Energie/Total a concentré la contestation. Il y a notamment eu une manifestation joyeuse où plusieurs centaines de personnes ont mis à terre les barrières clôturant le site et de nombreux blocages du chantier dans les semaines suivantes. Puis le mouvement de lutte a fait face à une répression féroce : garde-à-vue, amendes, convocations et manifestations interdites. Le 28 novembre dernier, 21 personnes de 19 à 76 ans étaient convoqués au tribunal pour démontage de barrières et entrave à la circulation. Le mépris des populations, la répression et l’opposition à une logique délirante de fuite en avant créé des ponts avec la lutte contre Cigéo.
Pour suivre cette lutte, voir www.nonalacentrale-landivisiau.fr .
À la fin la tournée nous avons rencontré un membre de l’association Plogoff, mémoire d’une lutte qui a pris le temps de nous raconter le déroulé de huit années de lutte et de nombreuses histoires de cette bataille contre l’implantation d’une centrale nucléaire sur la Pointe du Raz. Au fil d’une balade commencée près du local de la première réunion jusqu’à la baie des Trépassés, en passant par la mairie de Plogoff, le site retenu à l’époque pour la centrale, le parking des mairies annexes et l’ancienne bergerie.
Nous vous invitons à consulter le site de l’association qui fait un super travail : www.plogoffmemoiredunelutte.com.
En conclusion de cette tournée, il nous est apparu de nouveau évident que ces moments de convivialité et d’échanges sont importants pour créer et entretenir des liens. Sillonner la france pour que l’opposition au projet Cigéo trouve un écho national et soit reliée à d’autres terrain de luttes pour se renforcer mutuellement.

Read on source website...

Author: Bourrasque-Info.org

Bourrasque-info.org est un outil de diffusion d’informations sur les luttes locales dans le Finistère et alentours, géré par un collectif anti-autoritaire et révolutionnaire.