Podcast : Utiliser des films d’horreur pour mieux comprendre la peur

David Fagundes/pexelsLa peur est une émotion ayant notamment pour action de nous protéger en augmentant notre vigilance et la préparation des réactions à adopter face à des éléments pouvant nous menacer.

Les situations pouvant provoquer cette émotion peuvent être multiples. Alors que certaines sont immédiatement détectées comme une menace et engendrent une peur puissante et brutale, d’autres situations, au contraire, détectées comme étranges, inquiétantes, angoissantes vont pouvoir induire une peur grandissante plus soutenue dans le temps.

Afin d’essayer d’un peu mieux comprendre ce qu’il se passe dans le cerveau face à ces deux types de situations, des chercheurs finlandais ont réalisé des travaux en utilisant des films d’horreur comme stimulation effrayante.

Les résultats de cette étude montrent que lorsque les participants évaluent ressentir de la peur, l’activité cérébrale n’est pas tout à fait la même s’ils sont face à de longues scènes effrayantes ou s’ils sont confrontés à des scènes provoquant une peur plus brutale.

En un peu plus de 10 minutes, avec cet épisode, découvrez en détail que la peur pourrait, au niveau cérébral, avoir deux facettes distinctes.

Un podcast en partenariat avec La tête dans le cerveau dont toutes les références scientifiques sont à retrouver sur Cerveau en Argot.Christophe Rodo does not work for, consult, own shares in or receive funding from any company or organization that would benefit from this article, and has disclosed no relevant affiliations beyond their academic appointment.

Read on source website...

Author: TheConversation.com

The Conversation est un média en ligne collaboratif et une association à but non lucratif. Notre objectif : faire entendre la voix des enseignants-chercheurs dans le débat citoyen. Éclairer l'actualité par de l'expertise fiable, fondée sur des recherches, est la seule mission de notre association. Nous sommes un média d'actualité, reconnu par la profession, gratuit et sans publicité. Un site d'information générale grand public animé par une rédaction de 12 journalistes–chefs de rubrique. Nos journalistes commandent des articles aux chercheurs et universitaires, les éditent avec leurs auteurs, les défendent sur les réseaux sociaux et peuvent aussi les traduire (en anglais et espagnol surtout) pour les faire rayonner hors de France. À chaque étape, l'auteur garde le contrôle total de ce qu'il écrit.