Financement électoral : L’alibi de Sarkozy battu en brèche

La défense de Nicolas Sarkozy de nouveau mise à mal dans l’affaire dite du « financement libyen. » Un proche de l’ancien président français aurait perçu la somme de 440 000 euros, révèle une enquête publiée dimanche 1er décembre dernier par l’e-journal « Mediapart ». Selon ce journal d’investigation, cité par le site internet du journal Le monde, dans son édition du décembre, « l’ancien conseiller de l’ex-président de la République, Thierry Gaubert, aurait reçu un virement provenant d’un compte de Ziad Takieddine. » Ce dernier, précise le média en ligne, « aurait reçu en 2006 un virement de 440 000 euros provenant du régime libyen de Kadhafi et ayant transité par un compte appartenant à l’intermédiaire Ziad Takieddine. » Et Mediapart de poursuivre que « l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy à la mairie de Neuilly, puis au ministère du budget (1993-1995) Thierry Gaubert aurait reçu cette somme le 8 février 2006, sur un compte ouvert aux Bahamas par un virement de la société Rossfield, qui serait la propriété de M. Takieddine. L’argent aurait ensuite été transféré le lendemain sur un compte non identifié. » Contactés dimanche par l’AFP, Thierry Gaubert et Ziad Takieddine n’avaient pas réagi dans l’immédiat » a rapporté la version digitale du quotidien parisien dont l’ancien directeur de la rédaction Edwy Plenel est le fondateur de Mediapart qui a déjà publié plusieurs informations compromettantes sur cette affaire dite de « financement libyen de la campagne présidentielle de Sarkozy de 2007. » Cité par Mediapart, M. Gaubert a affirmé que « Rossfield n’est pas du tout M. Takieddine » et qu’il ne s’agit « pas du tout d’argent libyen »  rapporte Le Monde qui ajoute que selon Mediapart, « Rossfield n’aurait été ‘alimentée que par de l’argent du régime de Kadhafi ‘, à hauteur de 6 millions d’euros en 2006 : 3 millions en janvier, soit quelques jours avant le virement évoqué dimanche, un autre en mai et deux autres en novembre. » M. Gaubert qui devait par ailleurs comparaître à partir de lundi devant le tribunal correctionnel de Paris pour « fraude fiscale » et « blanchiment de fraude fiscale est en autres, soupçonné d’avoir « placé des avoirs sur des comptes à l’étranger, en Suisse, sans les déclarer au fisc français. » 
L’article Financement électoral : L’alibi de Sarkozy battu en brèche est apparu en premier sur Le Canard Libéré.

Read on source website...

Author: LeCanardLibere.com

Lecanardlibéré.com, est le premier hebdomadaire satirique marocain paraissant le vendredi.