La presse revue #7 : Ça bouillonne déjà à l’horizon du 5 décembre

Revue de presse de la semaine dernière (26 novembre-2 décembre) à Marseille et ses alentours. Au programme, la manif anniversaire de l’assassinat de Zineb Redouane par la police, « Block Friday » et mobilisations tous azimuts.
Zineb, ni oubli ni pardon
Cela fait un an que Zineb Redouane a été assassinée par le police, un an que procureurs, ministres, IGPN, keufs de tout poils tentent de maintenir l’impunité policière.
Samedi 30, 1500 personnes ont pris la rue pour demander justice et exprimer leur rage. Toute la semaine, les murs de Marseille ont été couvert d’appels. Le lendemain, un rassemblement était organisé au pied de l’immeuble où elle a été tuée, à 18h55 heure anniversaire de sa mort.
Et comme la ni la police ni la mairie ne connaissent de honte, ils avaient organiséle vernissage d’une expo sur les keufs à Marseille aux archives municipales la veille de la manif. Après que l’info ait été révélée, les flics se sont de suite tendu. Tags effacés, énorme dispositif policier autour du bâtiment, et cinq personnes interpellées pour une vérification d’identité à l’intérieur.
« Block Friday »
Vendredi 29, Extinction Rebellion a organisé des actions de blocage de grands commerces avec d’autres groupes à l’occasion du Black Friday.
À Marseille, les actions de blocage ont ciblé le H&M de la rue St Ferreol, le centre commercial des Terrasses du Port, et la Fnac du centre Bourse. Youth For Climate avait également organisé une manif à 14h au Vieux Port, qui s’est rendu aux Terrasses du Port pour les bloquer.
Cantine gratuite, collège en colère
Après la mobilisation des parents d’élèves de l’école Ruffi lundi 25 devant le conseil municipal, c’est au tour des parents d’élèves et du personnel du collège Versaille de prendre la rue. Samedi 30 iels ont manifesté au Vieux Port pour obtenir une délocalisation des cours le temps des travaux, car les bâtiments en cours de destruction contiendraient de l’amiante (voir chroniques précédentes). Les enseignant.es avaient déjà exercé leur droit de retrait le jeudi et vendredi précédent.
À la fac St Charles, ça s’organise contre la précarité étudiante ! Le collectif Défense étudiante Marseille a organisé une action Resto U gratuit à la fac le 26.
Logement
Vendredi 29, 3 immeubles de Noailles ont été violemment évacués, les 12, 12bis et 14 rue Chateauredon, mettant 40 personnes à la rue. Voir le communiqué du collectif du 5 novembre.

Un immeuble placé en péril deux mois après son ravalement de façade.

Comme pour mieux illustrer ces indécentes banderoles électoralistes qui ornent les échafaudages du centre ville, La Marseillaise nous apprend que le 55-57 rue de Rome, qui a bénéficié de ce ravalement de façade par la ville en janvier 2019 a été placé en péril deux mois après. Tout un symbole…
Autour de lui, le 53 est aussi en arrêté de péril, et le 59 n’est qu’une coquille vide abritant des étais qui soutiennent les murs du 61 et du 55-57.
Transports
Vive la démocratie participative ! On se plaint toujours des transports à Marseille, mais désormais, vous avez votre mot à dire, vous allez pouvoir voter sur les dessertes de lignes existantes, la création de nouvelles lignes, l’extension du métro, la gratuité des transports, le design des nouvelles rames de métro, via une consultation sur internet. [1] Et le métro s’achemine vers des rames automatiques sans conducteur, donc plus de problème de grève. Il est pas beau le nouveau design ?
Grèves
Des pompiers du Sdis 13 ont organisé un sitting de 24h devant la mairie de Bouc-Bel-Air le 28, car le maire est aussi le président du CA du SDIS 13. Ce rassemblement était organisé pour dénoncer des promesses non tenues, et demander une hausse d’effectif et de rémunération. [2]
Depuis le 15 novembre, la grève des salarié.es de l’hôtel 5 étoiles Intercontinental au Panier se poursuit. Les revendications sont une hausse de salaire, une hausse d’effectifs, et la validation, et donc le paiement, des heures supplémentaires. [3]
La CGT a annoncé une grève de 24h le 5 décembre à la raffinerie de Fos, et du 5 au 9 à la raffinerie de La Mède. [4]
Divers
Le 28, Martine Vassal a reçu un petit message. La presse titre « des tags diffamants devant le domicile de Martine Vassal ». Diffamant, diffamant, hors la loi et mafieuse, ça m’a l’air plutôt correct lorsqu’on voit sa gestion de la non-prise en charge des mineurs isolés et ses deals avec La Provence (tiens tu m’étonnes que celle-ci les qualifie de diffamant…). [5]
Au printemps 2018, en plein mouvement étudiant, l’école de commerce Kedge à Luminy avait coupé 300 arbres pour s’étendre. Mardi 26, trois personnes étaient convoquées au commissariat du 8e suite à une plainte pour « dégradation et installation » de la chambre du commerce (proprio du terrain) en rapport avec leurs actions de l’époque pour protéger cette pinède. Un rassemblement avait été organisé devant le comicot. [6]

[1] France 3 PACA

[2] France 3 PACA

[3] France 3 PACA

[4] La Provence

[5] France 3 PACA

[6] La Marseillaise

Semaines passées
La presse revue #6 : l’école n’est malheureusement pas finieLa presse revue #5 : Le spectre ultra-jaune est en marcheLa presse revue #4 : « Gaudin en feu, la mairie au milieu »La presse revue #3 : La CAF de Malaval fermée au publicLa presse revue #2 : Poussière d’amiante au collège, « les jours de mistral, le chantier serait mis à l’arrêt »La presse revue #1 : « Erdoğan assassin, Macron complice ! »

Read on source website...

Author: Mars-Infos.org

MIA est un média libre, anti-capitaliste, anti-autoritaire et révolutionnaire, sur Marseille et ses alentours. Ce site a vocation à relayer les informations et événements s’inscrivant dans cette perspective. Il est animé et modéré par un collectif autonome de tout syndicat et de tout parti politique et se passe allègrement de la présence de professionnels des médias.