La logique déroutante derrière le retrait de Trump en Syrie

Le président américain Donald Trump n’est pas connu pour pratiquer le judo. Mais il est possible qu’il ait appris quelques techniques de son homologue russe Vladimir Poutine, ceinture noire. En […]

Read on source website...

Author: InvestigAction.net

Investig’Action est un collectif fondé par Michel Collon en 2004. Il regroupe des journalistes, des écrivains, des vidéastes, des traducteurs, des graphistes et toute une série d’autres personnes qui travaillent au développement de l’info alternative. Parce qu’on ne peut laisser des médias dominés par la logique marchande monopoliser l’information sur les guerres, l’économie et les rapports Nord-Sud, Investig’Action milite pour donner la parole aux sans-voix. Michel Collon est écrivain et journaliste indépendant. Destiné à une belle carrière d’avocat, il délaisse le barreau pour l’usine où il s’engage dans la lutte syndicale. Après avoir milité durant de longues années au sein de diverses associations et collaboré pour le journal Solidaire, Michel se fait connaitre du grand public en 1992 avec Attention, médias !, un ouvrage qui démonte les mensonges de la première guerre d’Irak. Un tournant dans le combat de l’ancien syndicaliste ? Pas vraiment. On pourrait plutôt parler d’une suite logique. En effet, l’exploitation des travailleurs, les guerres pour le fric et les manipulations médiatiques… Tout est lié. Et Michel n’aura de cesse de le démontrer tout au long de son travail : missions d’observation en Yougoslavie, en Irak, au Venezuela ou en Libye, livres sur l’Otan, Israël et Chavez, production de films sur le Kosovo, l’Amérique latine ou l’Afrique… C’est un fil rouge dans le travail de Michel et d’Investig’Action. Ce système qui exploite les travailleurs pour enrichir les 1 % produit également des guerres. De plus, les médias dominants désinforment systématiquement sur ces conflits en appliquant les cinq principes de la propagande de guerre. Parce qu’ils sont la propriété des 1 %, parce qu’ils s’inscrivent dans une logique marchande, parce que les conditions de travail y sont incompatibles avec une info de qualité, les médias dominants relaient l’idéologie dominante et nous vendent des guerres « humanitaires ». Convaincu que la presse mainstream ne peut être réformée même si des journalistes courageux y font ce qu’ils peuvent, Michel décide de fonder Investig’Action avec l’idée que le rôle des citoyens est essentiel pour garantir le droit à l’info. Aujourd’hui, le collectif peut donc compter sur le soutien de centaines de bénévoles : journalistes professionnels, correspondants, capteurs de bonnes infos, traducteurs, diffuseurs, graphistes, écrivains, dessinateurs, correcteurs, étudiants, informaticiens… Tous ces talents sont coordonnés par Michèle, Grégoire, Alexandre, Ricardo et Eric au sein de la rédaction. Nous pouvons ainsi diffuser des articles d’actualité, des analyses de fond, des témoignages inédits et des vidéos à travers notre newsletter à 3.000 abonnés en français, 1.000 en espagnol, 1.000 en anglais et des projets aussi en portugais et italien. Investig’Action, c’est aussi deux publications mensuelles importantes, le Journal de l’Afrique et le Journal de Notre Amérique. Investig’Action, c’est enfin des séminaires de formation à l’éducation aux médias, des conférences sur les enjeux internationaux et une foule de projets en gestation sur l’islamophobie, l’extrême-droite et la Palestine. Le site d’Investig’Action est gratuit et garanti sans pub. Sa survie et son développement sont possibles seulement grâce à la vente de nos livres et de nos films. Mais il y a aussi vos dons. Essentiels, d’autant plus que pour préserver son indépendance, Investig’Action ne touche aucun subside. Tout ce que nous avons entrepris depuis 2004 n’aurait pas été possible sans vous. Et tout ce qu’il reste à accomplir ne se fera pas sans vous. La bataille de l’info continue, c’est ensemble que nous la menons.