Absentéisme le jour de la rentrée des classes : Abou Baïdaly Diallo sort le bâton

Les enseignants absentéistes le jour de la rentrée des classes prévue ce 3 octobre sont avertis. L’Inspecteur de l’éducation et de la formation (Ief) de Thiès-ville, Abou Baïdaly Diallo, se veut clair et menaçant : «On va sévir contre les partisans de l’absentéisme, parce qu’on fera une tournée le jour de la rentrée avec les inspecteurs chefs de district pour constater de visu l’effectivité de la présence des maitres dans les écoles.» M. Diallo s’exprimait en marge de la cérémonie de remise de fournitures scolaires aux écoles de la commune de Ngoundiane, organisée par le maire Mbaye Dione. Par rapport à l’école de la communauté, l’inspecteur de l’enseignement a demandé aux parents d’élèves de faire de leur mieux pour que «les enfants soient présents le jour de la rentrée», afin que «les enseignements-apprentissages puissent démarrer le jour-j». Il attire l’attention sur le fait que «les maires ont fait des efforts, les écoles sont désherbées, les salles de classe désinfectées et nettoyées, les maitres seront sur place dès le 1er jour, donc les élèves doivent être au rendez-vous ce 3 octobre et entrer dans les classes pour démarrer les cours». Le personnel a été aussi sensibilisé par l’Ief de Thiès-ville et c’est pour signaler que «Thiès-département souffre depuis cinq ans de problèmes de personnel. On l’a signalé au ministre de l’Education nationale lors de la rencontre de Saly-Portudal. On a un déficit de 35 enseignants, dont 20 en français et 10 arabisants, néanmoins nous allons faire avec les classes multigrades pour pouvoir boucher les trous afin de mener à bien les enseignements-apprentissages». Et s’agissant des performances, l’Ief de Thiès-ville Abou Baïdaly Diallo trouve qu’il y a encore des efforts à faire. «J’avais trouvé le département à 49%, maintenant on est à 50,11%», remarque M. Diallo, qui croit qu’«on fera mieux les années à venir». Aussi il n’a pas manqué de revenir sur les «recommandations du ministre de l’Education nationale», à savoir les cinq priorités déclinées par l’autorité, autour de «l’apaisement du climat social, l’efficacité et l’efficience du système éducatif, la promotion d’une éducation de qualité et d’accès à tous, le renforcement des capacités des enseignants et le pilotage du système éducatif, l’amélioration de la systématisation de l’éducation aux valeurs morales, civiques et environnementales». Sur la question des fournitures scolaires, il remarque que «parmi les 12 maires du département de Thiès, seul l’édile de Ngoundiane a tenu à réagir à cette date du 28 septembre. Il est le 1er maire à s’être acquitté de son devoir. Les autres maires, on a communiqué avec eux et ils sont en train de faire des pieds et des mains pour mettre en place les fournitures avant la rentrée des classes».

Read on source website...

Author: LeQuotidien.sn

Le Quotidien est un journal sénégalais d'informations générales en langue française qui paraît tous les jours de la semaine. Le journal a été créé par Madiam Bal Diagne, un ancien journaliste de Wal Fadjri. Le premier numéro a été publié le lundi 24 février 2003. Le Quotidien est édité par la société de droit sénégalais Avenir Communication. Il revendique sa neutralité et ne se réclame d'aucun parti politique. Le journalisme d'investigation est sa priorité. Sa diffusion quotidienne est de 10 000 exemplaires.