En Turquie, le sort incertain des migrants syriens dans le collimateur du pouvoir

À Istanbul, les migrants syriens qui ne disposent pas d’un permis de séjour validé par la ville sont désormais persona non grata. Le gouvernement turc leur a laissé jusqu’au 30 octobre pour quitter la ville, sous peine d’être expulsés vers d’autres régions, voire hors du pays. Une menace qui semble aussi peser sur les réfugiés en situation régulière. C’est ce qu’a annoncé, mardi 20 août, le ministre de l’Intérieur turc, Suleyman Soylu, indiquant qu’un délai de deux mois avait été accordé à cette population, (…)


infos-immigration et lois

/
information

Read on source website...

Author: MCinformactions.net

La vie de retraitée permettant de choisir l'usage de son temps, je partage le mien entre activités associatives et suivi de mon site web mcinformactions.net. Marie-Claude Saliceti