La Ligue arabe et le CCG convoqués d’urgence à la Mecque

Le roi Salmane sonne la mobilisation générale. Il a appelé le 18 mai à la réunion d’urgence de 2 sommets, celui de la Ligue des États arabes et celui du Conseil de la coopération des États du Golfe (CCG). Rendez-vous à la fin de ce mois de mai à la Mecque, seul symbole qui cimente encore un monde arabo-musulman lézardé depuis que Al Qods ne fait plus l’unanimité quant à son statut de ville arabe,  notamment à cause du « deal du siècle », un projet conçu par Jared Kushner le conseiller-gendre du président Trump et béni par l’axe Abu Dhabi-Riyad et sa suite. Après les attaques menées par 7 drones armés contre des installations du géant pétrolier Aramco dans la région de la capitale Riyad, le 14 mai dernier, et le sabotage la veille de 4 tankers commerciaux dont deux saoudiens et un émirati (le quatrième battait pavillon norvégien)  qui étaient en rade dans les eaux économiques près de l’émirat Al Fujaïrah, le monarque saoudien espère ainsi replacer « sa guerre » avec l’Iran dans le cadre panarabe. Autrement dit dans le cadre de la traditionnelle rivalité sunnisme-chiisme. Un conflit idéologique, théologique et politique qui perdure depuis la bataille de Karbala en Irak qui en 680 après J.-C. opposa la puissante armée de Yazid Ibn Mu’awiyya à l’armée des partisans chiites. Et surtout depuis le remake de ce conflit 13 siècles plus tard, quand en 1980 le président irakien Saddam Hussein a surfé sur ce désamour séculaire arabo-perse pour lancer son armée contre la toute jeune république islamique de l’imam Khomeiny qui il faut le rappeler l’exportation de sa révolution est inscrite dans l’ADN du khomeynisme.
Abritant les Lieux saints de l’Islam, l’Arabie saoudite qui accuse les rebelles houthis d’être soutenus par l’Iran et de cibler la Mecque par des tirs de missiles balistiques, le royaume des Al Saoud a donc convoqué ses alliés arabes (sans le Qatar qui dit n’avoir reçu aucune invitation !) pour débattre de ces attaques contre des sites de transport maritime et de production pétrolière. Mais aussi pour compter ses amis, empêcher une guerre frontale irano-américaine aux conséquences incalculables et surtout pour revigorer une coalition arabe anti-houthis chancelante. Laquelle alliance n’a fait que semer depuis 4 ans et demi la mort au Yémen sans affaiblir les milices de Abdelmalek Al Houthis lesquelles contre tout calcul sont devenues plus déterminées que jamais.
Le 19 mai, le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir, a accusé l’Iran de chercher à déstabiliser la région et a exhorté la communauté internationale à assumer la responsabilité d’empêcher Téhéran de le faire. Accusation que Téhéran a écartée d’un revers de la main en niant avoir participé à l’attaque des navires.
L’article La Ligue arabe et le CCG convoqués d’urgence à la Mecque est apparu en premier sur Le Canard Libéré.

Read on source website...

Author: LeCanardLibere.com

Lecanardlibéré.com, est le premier hebdomadaire satirique marocain paraissant le vendredi.