Ephéméride des luttes : 20 mai

Aujourd’hui 20 mai, de grandes grèves secouent l’éphéméride des luttes, agitées de quelques coups de feu. Et on se souvient de nos mort-e-s.
1902 : Cuba devient indépendante de l’emprise de l’Espagne et des Etats-Unis.
1911 : Au Mexique, les révolutionnaires Magonistes, de tendance collectiviste libertaire et qui se sont emparés de plusieurs villes et régions, publient un manifeste incitant à prendre possession collective de la terre, dans les territoires libérés de Basse-Californie pour : “Une vie heureuse et libre, sans maîtres ni tyran”. L’illustration de cet article est la photo d’une militante Magoniste.
1960 : A Buenos Aires en Argentine, des agents du Mossad enlèvent Adolf Eichmann, qui travaillait dans l’administration nazie et contribua de par son travail de bureau et d’acceptation de l’autorité à la mise en place de l’holocauste. Le livre de Hannah Arendt “Eichmann à Jérusalem”, sur la banalité du mal, part de ce personnage.
1968 : En France, on compte plus de six millions de grévistes. La SNCF et la RATP rentrent dans la danse, ainsi que les éboueurs, certains proposent d’occuper le festival de Cannes. De Gaulle s’exprime contre “la chienlit”.
1977 : A Rome, deux jeunes à scooter tirent plusieurs coups de feu contre un responsable de la section du MSI, le nouveau parti fasciste italien, le réduisant en fin de vie.
1980 : Des dizaines de milliers de personnes se rassemblent à Gwangju en Corée pour protester contre la dictature.
1989 : En Chine, la loi martiale est décrétée suite aux manifestations de la place Tian’an’men.
1999 : A Rome, les Nouvelles Brigades Rouges abattent Massimo d’Antona, professeur de droit et d’économie de l’université La Sapienza, pour son rôle dans la restructuration et de la réinsertion des jeunes au sein de l’économie capitaliste.
2012 : A La Paz en Bolivie, un distributeur de billets est incendié et une charge explosif placée près de l’enceinte pénitentiaire en souvenir des révolutionnaires morts ces dernières années : Zoé Aveilla, Lambros Foundas, Mauricio Morales, Alexis Grigoropoulos…. Revendiqué FAI-FRI (Fédération Anarchiste Informelle – Front Révolutionnaire International) ‘Unas Noctibulas Descarriadas’.
2015 : A Gênes, le bloc moteur d’un engin de construction du chantier du TAV du Terzo Valico est incendié.
Voir aussi l’éphéméride anarchiste du 20 mai, où il y a beaucoup de gens aujourd’hui.

Read on source website...

Author: Mars-Infos.org

MIA est un média libre, anti-capitaliste, anti-autoritaire et révolutionnaire, sur Marseille et ses alentours. Ce site a vocation à relayer les informations et événements s’inscrivant dans cette perspective. Il est animé et modéré par un collectif autonome de tout syndicat et de tout parti politique et se passe allègrement de la présence de professionnels des médias.