Constantine : Les travailleurs de Naftal à Bounouara dénoncent des dépassements

Les employés de l’unité régionale de Naftal de Bounouara, située dans la commune d’El Khroub, à 15 km de Constantine, ont suspendu l’activité, dans la matinée de ce mardi, en organisant un sit-in devant le siège de leur unité.
Selon les protestataires, l’objectif de cette action, qui entre dans le sillage du mouvement populaire, est de dénoncer les dépassements enregistrés au niveau de l’unité.
Les travailleurs ont affirmé que les hauts responsables du secteur, particulièrement le Pouvoir actuel, ont octroyé des marchés et des facilitations indues à des opérateurs privés au détriment de la pérennité de Naftal et surtout l’intérêt du citoyen.
« Nous avons peur pour notre patrimoine. Cette mafia est présente partout et opère  une mainmise pratiquement sur toutes les sociétés stratégiques du pays. Ce pouvoir est en train d’octroyer des privilèges à des opérateurs privés en cassant la société. Et c’est ce qu’ils sont en train de faire avec Naftal », a déclaré un employé ayant requis l’anonymat.
Ce dernier précise que les protestataires ne sont pas contre la concurrence, à condition qu’elle soit loyale.
Les manifestants ont demandé l’ouverture d’une enquête sur les marchés attribués à certains opérateurs privés, dont l’objectif est loin de servir le citoyen algérien.
Un autre cadre de Naftal a rappelé qu’au début, leur entreprise avait le monopole de distribution et de stockage, avant l’ouverture de la concurrence. « Les opérateurs privés devraient acheter le produit et s’approvisionner auprès de la source primaire, qui est le fournisseur Sonatrach. Pour une question de rentabilité et à travers des interventions de haut niveau, ils ont préféré utiliser le patrimoine de Naftal, qui possède une capacité de stockage énorme. Au premier lieu, ces opérateurs se sont approchés de Naftal pour obtenir des contrats », a expliqué le même responsable.
Il ajoutera que ces particuliers « opportunistes » n’ont investi aucun sou, en bénéficiant des marchés sans respect des consignes des contrats signés avec Naftal.
Pourtant, selon ses propos, cette filiale de Sonatrach a consenti des sacrifices immenses, afin d’arriver à ce stade d’investissement, en matière de centres de stockage, de transport du produit, et de recrutements d’environ 30 000 travailleurs à l’échelle nationale. « Nous nous retrouvons dans une position à fournir un concurrent. Ce qui est contraire au règlement du marché, qui exige un itinéraire précis. Ceci dit, il devrait y avoir un fournisseur, des opérateurs et un client qui est le citoyen algérien », fulmine le même cadre.
Les protestataires conscients de l’importance des carburants ont repris le travail, après deux heures de protestation, en libérant les camions de distribution pour ne pas pénaliser les citoyens.
L’article Constantine : Les travailleurs de Naftal à Bounouara dénoncent des dépassements est apparu en premier sur El Watan.

Read on source website...

Author: ElWatan.com

Le quotidien El Watan a été lancé le 8 octobre 1990, dans le sillage des réformes politiques, par vingt journalistes regroupés dans la SPA El Watan. Premier journal indépendant du matin, d’expression française, à être édité en Algérie, il a basé sa ligne éditoriale sur un traitement objectif de l’information, en développant des analyses pertinentes, une vérification rigoureuse des informations publiées et un souci constant d’ouverture à l’ensemble des sensibilités politiques du pays, notamment celle de l’opposition démocratique.