Algérie : le patron de l’armée promet de nettoyer le pays de la «corruption» et des «corrupteurs»

L’armée algérienne semble vouloir devenir le fer de lance de la lutte contre la corruption dans le pays. Le 30 avril, au cours d’une visite d’inspection à Constantine (400 kilomètres à l’est d’Alger), le chef d’état-major de l’armée algérienne, Ahmed Gaïd Salah, a ainsi réaffirmé cette volonté tout en assurant que ses services s’emploieraient à faire émerger les affaires de corruption.

«Les services du ministère de la Défense nationale détiennent des informations avérées concernant plusieurs dossiers lourds de corruption, dont je me suis enquis personnellement, dévoilant des faits de spoliation des fonds publics avec des chiffres et des montants faramineux», a affirmé le haut gradé, sans toutefois fournir plus de détails.
Relevant la nécessité «d’éviter tout retard dans le traitement de ces dossiers, sous le prétexte de révision des procédures légales», Ahmed Gaïd Salah s’est en outre engagé à faire en sorte que le pays soit «assaini définitivement de la corruption et des corrupteurs».

Dilapidation de fonds publics et d’avantages indus

Cette déclaration intervient en même temps que l’audition par la justice de l’ex-Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia au sujet de dossiers «de dilapidation de fonds publics et d’avantages indus».
Quelques semaines après la démission d’Abdelaziz Bouteflika, Ahmed Gaïd Salah, avait appelé à plusieurs reprises la justice à enquêter sur des présumées affaires de corruption. Depuis, plusieurs enquêtes ont été instruites contre des hommes d’affaires et anciens responsables politiques, dont certains réputés proche de l’ex-chef d’Etat algérien. 
Lire aussi : Manifestation en Algérie : un faux procès public règle son compte au pouvoir (VIDEO)

Read on source website...

Author: francais.RT.com

RT, anciennement Russia Today, est une chaîne de télévision d'information internationale en continu financée par l'État russe. Elle a été lancée le 10 décembre 2005 par l'agence de presse RIA Novosti, qui l'abrite dans ses locaux moscovites. Elle exploite des chaînes de télévision par câble et par satellite destinées à un public étranger en dehors des frontières de la Russie, et produit des contenus pour Internet.