Les mémoires antagonistes du Kosovo

« Multiethnicité », « droit au retour des réfugiés », « protection des minorités » : telle est l’orientation définie par le sommet européen de juin en vue des pourparlers sur le statut du Kosovo, qui doivent s’ouvrir cette année. Au-delà de ses relectures nationalistes, l’histoire incite à mettre fin au jeu (…)
/ Balkans, Kosovo, Identité culturelle, Minorité nationale, Droits des minorités, Nationalisme, Serbie, Yougoslavie 1946-1992 – 2005/07 Théâtre planétaire

Read on source website...

Author: Monde-Diplomatique.fr

Fondé en 1954 par Hubert Beuve-Méry, Le Monde diplomatique porte la marque d’une époque où tout paraît possible : les empires coloniaux vacillent, le tiers-monde s’assemble à Bandung pour opposer son unité aux grandes puissances de l’époque, les pensées émancipatrices s’épanouissent. Bientôt, elles soulèveront les populations, au Nord comme au Sud. Héritier de cet esprit frondeur et volontaire, Le Monde diplomatique est à la fois le journal français le plus diffusé dans le monde — il est traduit en dix-neuf langues dans une trentaine de pays — et celui qui, le premier, assura sa présence sur Internet (1). Il conjugue une large ouverture sur les questions internationales avec une vision critique de ce qui demeure le plus souvent dans l’angle mort de la presse : l’idéologie et le fonctionnement global du capitalisme, les conséquences écologiques et sociales du libre-échange, les dangers du « choc des civilisations », l’arrière-plan des alliances militaires, les utopies nécessaires, les perspectives des nouvelles formes de démocratie à l’ère des grands basculements géopolitiques. Convaincue que les approches comparatives et le recul historique dissipent les illusions d’une actualité haletante, l’équipe du mensuel s’emploie à ce que chaque numéro combine analyses, reportages et enquêtes. Porteur d’une manière de voir singulière et rigoureuse, que confortent ses centaines de collaborateurs étrangers, Le Monde diplomatique est le journal de référence de tous ceux qui veulent comprendre le monde — mais aussi le changer.