Noureddine Ayadi nouveau SG de la présidence de la République

Le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, a nommé samedi Noureddine Ayadi Secrétaire général de la présidence de la République, indique un communiqué de cette institution.
“Monsieur Abdelkader Bensalah, chef de l’Etat, a nommé ce jour, samedi 27 avril 2019, M. Noureddine Ayadi, à la fonction de Secrétaire général de la présidence de la République, en remplacement de M. Logbi Habba”, selon le communiqué.
Né le 23 juin 1956 à Sétif, M. Ayadi est diplômé de l’Ecole nationale d’administration (ENA) en 1983. Le dernier poste qu’il avait occupé est celui de Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères. Il a été aussi ambassadeur d’Algérie en Argentine, au Mali et aux Pays Bas (2015). Il a également servi à l’administration centrale au MAE en qualité de directeur des Affaires politiques et directeur Amérique Latine.
Haut cadre chargé du processus de dialogue inclusif inter-malien, amorcé en juillet 2014, M. Ayadi a pris une grande part à toutes les étapes du processus de paix et de réconciliation au Mali.
De son parcours professionnel, ressort une expérience forte de 34 ans axée essentiellement sur les grands dossiers stratégiques internationaux qu’il avait gérés au MAE, puis à la Présidence de la République en tant que chargé de mission, où il a eu à coordonner les travaux du Groupe interministériel chargé du suivi de l’action extérieure de l’Algérie, notamment dans les domaines de la lutte antiterroriste, du crime organisé et de l’immigration clandestine.
 
 
L’article Noureddine Ayadi nouveau SG de la présidence de la République est apparu en premier sur El Watan.

Read on source website...

Author: ElWatan.com

Le quotidien El Watan a été lancé le 8 octobre 1990, dans le sillage des réformes politiques, par vingt journalistes regroupés dans la SPA El Watan. Premier journal indépendant du matin, d’expression française, à être édité en Algérie, il a basé sa ligne éditoriale sur un traitement objectif de l’information, en développant des analyses pertinentes, une vérification rigoureuse des informations publiées et un souci constant d’ouverture à l’ensemble des sensibilités politiques du pays, notamment celle de l’opposition démocratique.