Un tour d’horizon des recours “légaux et citoyens” contre les armes du maintien de l’ordre

Au cours des trois derniers mois et le nombre exponentiel de violences avec armes commises par des policiers et gendarmes, beaucoup se sont souciés d’engager des recours et actions légales contre l’usage de ces armes.[…]

Read on source website...

Author: Desarmons.net

L’idée d’une brochure est née en 2012. Depuis le sommet sur l’immigration à Vichy en 2008 et celui de l’OTAN à Strasbourg en 2009, nous étions de plus en plus nombreuses-x à avoir été blessé-e-s par des armes de police au cours de manifestations, mais il a fallu que certain-e-s de nos ami-e-s aient les jambes incrustées de débris métalliques lors du weekend de résistance anti-THT du Chéfresne en juin 2012 pour que nous nous décidions à creuser la question des armes. Voilà qui est fait. A partir de ce travail sur la brochure, nous avons finalement opté pour nous constituer en collectif. Désarmer la Police, cela ne signifie pas seulement priver les policiers de leurs armes. Nous ne croyons pas dans une réforme de la police, ou dans l’idée que la police pourrait servir le peuple si elle venait à être moralisée. Le sens du mot désarmer est multiple. Désarmer, c’est aussi destabiliser, rendre vulnérable, laisser sans moyens. Nous pensons que l’institution policière est contestable par nature. Elle est le bras armé de l’Etat, elle incarne la violence d’Etat. En cela, elle doit être contestée.